Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

POLITIQUE

A l’orée de son 2ème congrès ordinaire prévu pour se tenir les 20, 21 et 22 juillet prochain à Ouagadougou,  l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a procédé ce mercredi 9 mai 2018 à l’installation des  membres du comité national d’organisation du congrès 2018.


Adama Sosso, président du comité national d’organisation du congrès 2018, est celui qui a la lourde tâche de faire de ce deuxième congrès ordinaire une réussite. Composé de 52 membres et de 21 commissions, ce comité à le devoir de travailler à ce que la participation des membres et militants depuis l’intérieur du pays puisse être effective.

Pour le président du comité d’organisation, ce congrès sera un moment d’introspective, de réflexion pour l’avenir; ce qui nécessite la participation des uns et des autres.  «Notre soucis majeur est de faire en sorte que tout le monde puisse participer, que les débats soient les plus larges possibles et qu’on puisse véritablement sortir avec des résultats très probants» a dit Adama Sosso.

Il a en outre indiqué qu’au cours du congrès, les textes fondamentaux seront revisités et certaines lacunes seront corrigées. Par ailleurs, selon le président du comité d’organisation, pour ceux qui ont posé des actes indélicats, il est du ressort du congrès de proposer des sanctions nécessaires. «Tous les sujets liés aux questions disciplinaires seront abordés. Notamment la question des 13 députés frondeurs et la crise au niveau de la mairie de l’arrondissement 3» a précisé M. Sosso 

Aux membres du comité d’organisation, le président du parti du lion, Zéphirin Diabré leur a prodigué des conseils et les a encouragés. Il a ensuite sollicité le comité à s’approprier le congrès afin que, mentionne t-il, «non seulement ce soit un succès éclatant mais surtout, avec l’ensemble de la direction du parti, tracer les voies pour le chemin de l’avenir».

A noter que le 1er congrès de l’UPC avait eu lieu en 2014 à Ouagadougou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé