Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

POLITIQUE

A l’orée de son 2ème congrès ordinaire prévu pour se tenir les 20, 21 et 22 juillet prochain à Ouagadougou,  l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a procédé ce mercredi 9 mai 2018 à l’installation des  membres du comité national d’organisation du congrès 2018.


Adama Sosso, président du comité national d’organisation du congrès 2018, est celui qui a la lourde tâche de faire de ce deuxième congrès ordinaire une réussite. Composé de 52 membres et de 21 commissions, ce comité à le devoir de travailler à ce que la participation des membres et militants depuis l’intérieur du pays puisse être effective.

Pour le président du comité d’organisation, ce congrès sera un moment d’introspective, de réflexion pour l’avenir; ce qui nécessite la participation des uns et des autres.  «Notre soucis majeur est de faire en sorte que tout le monde puisse participer, que les débats soient les plus larges possibles et qu’on puisse véritablement sortir avec des résultats très probants» a dit Adama Sosso.

Il a en outre indiqué qu’au cours du congrès, les textes fondamentaux seront revisités et certaines lacunes seront corrigées. Par ailleurs, selon le président du comité d’organisation, pour ceux qui ont posé des actes indélicats, il est du ressort du congrès de proposer des sanctions nécessaires. «Tous les sujets liés aux questions disciplinaires seront abordés. Notamment la question des 13 députés frondeurs et la crise au niveau de la mairie de l’arrondissement 3» a précisé M. Sosso 

Aux membres du comité d’organisation, le président du parti du lion, Zéphirin Diabré leur a prodigué des conseils et les a encouragés. Il a ensuite sollicité le comité à s’approprier le congrès afin que, mentionne t-il, «non seulement ce soit un succès éclatant mais surtout, avec l’ensemble de la direction du parti, tracer les voies pour le chemin de l’avenir».

A noter que le 1er congrès de l’UPC avait eu lieu en 2014 à Ouagadougou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé