Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin

Image d'illustration (Sit-in de la SATB)

POLITIQUE

A l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 2 mai 2018, le ministre en charge de la Communication, porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou, a fait savoir que sur avis du Conseil d’Etat, le sit-in pratiqué comme mouvement d’humeur par les travailleurs est illégal. 

C’est le 4 avril 2018 que le ministre de la Fonction publique aurait demandé l’avis du Conseil d’Etat sur la pratique du sit-in comme mouvement de protestation. Et à en croire le ministre Dandjinou, cité par un article de la direction de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) de son ministère publié sur sa page Facebook, « le Conseil d’Etat dit que, le sit-in n’est pas légal au Burkina Faso »

Et dans cette optique, « les agents qui s’adonnent à cette pratique sont dans l’illégalité totale et commettent une faute passive de sanctions disciplinaires dont le quantum est laissé à l’appréciation du supérieur hiérarchique des agents concernés » a dit le porte parole du gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement, selon toujours la même source, a attiré l’attention « des différents acteurs sur le fait que dans le respect de la loi, il incombe à chaque partie d’appliquer les textes comme il se doit ». 

Notons que le sit-in est une manifestation généralement immobile, en position. C'est une méthode de protestation qui consiste à occuper un espace déterminé à l'avance et à y rester jusqu’à une horaire précise. En général, c’est une manifestation pacifique dont l’objectif est d’interpeller l’opinion et les autorités publiques sur des cas d’injustice ou une revendication précise.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir