Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019

Image d'illustration (Sit-in de la SATB)

POLITIQUE

A l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 2 mai 2018, le ministre en charge de la Communication, porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou, a fait savoir que sur avis du Conseil d’Etat, le sit-in pratiqué comme mouvement d’humeur par les travailleurs est illégal. 

C’est le 4 avril 2018 que le ministre de la Fonction publique aurait demandé l’avis du Conseil d’Etat sur la pratique du sit-in comme mouvement de protestation. Et à en croire le ministre Dandjinou, cité par un article de la direction de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) de son ministère publié sur sa page Facebook, « le Conseil d’Etat dit que, le sit-in n’est pas légal au Burkina Faso »

Et dans cette optique, « les agents qui s’adonnent à cette pratique sont dans l’illégalité totale et commettent une faute passive de sanctions disciplinaires dont le quantum est laissé à l’appréciation du supérieur hiérarchique des agents concernés » a dit le porte parole du gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement, selon toujours la même source, a attiré l’attention « des différents acteurs sur le fait que dans le respect de la loi, il incombe à chaque partie d’appliquer les textes comme il se doit ». 

Notons que le sit-in est une manifestation généralement immobile, en position. C'est une méthode de protestation qui consiste à occuper un espace déterminé à l'avance et à y rester jusqu’à une horaire précise. En général, c’est une manifestation pacifique dont l’objectif est d’interpeller l’opinion et les autorités publiques sur des cas d’injustice ou une revendication précise.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé