Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

POLITIQUE

Afin de relever les défis auxquels le secteur agricole fait face depuis quelques années,  le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques (MAAH) a multiplié les efforts de soutien aux dispositifs d’appui-conseil aux producteurs. Il a décidé d’accompagner les directions régionales de l’agriculture et les producteurs agricoles avec des appuis matériels, financiers et logistiques. La cérémonie officielle de remise officielle a eu lieu ce vendredi 27 avril 2018 au sein du ministère.


Composé de 105 motoculteurs, 50 batteuses de riz, 20 despatheuses-égreneuses de maïs, 3 épierreuses et 2 broyeurs d’une valeur de 436.000.000 FCFA, tel est le matériel mis à la disposition des producteurs désirant se constituer en Coopérative d’utilisation de matériel agricoles (Cuma) et les Unités de mécanisation agricoles (Uma).

Par ailleurs, les structures déconcentrées ont été dotées de 11 véhicules tout terrain et 232 motocyclettes pour les agents d’appui-conseil, d’un coût global de 611.388 FCFA. Le ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo, a en outre précisé qu’une autre acquisition de logistique d’un coût de 465 millions de francs CFA est en cours. «Ce qui permettra de mettre à votre disposition au moins 445 motocyclettes cette année», a-t-il rassuré

Cet appui, à entendre le ministre Ouédraogo, vient renforcer d’autres appuis. «Nous avons déjà équipé pratiquement toutes nos directions provinciales d’ordinateurs, nous les appuyons déjà avec des intrants de qualité, les semences améliorées, les engrais aussi bien minéraux qu’organiques. Aujourd’hui nous avons voulu répondre aux besoins de nos appuis conseils, les agents d’appui conseils sur le terrain, car sans eux nous ne pouvons pas booster la production», foi du ministre.

A en croire le ministre Ouédraogo, outre ces moyens matériels et logistiques, un appui financier d’un montant de 30.000 FCFA par mois pendant six mois est apporté aux agents d’appui-conseil des structures déconcentrées depuis 2014. Il dit avoir pris l’engagement cette année d’étendre cet appui à douze mois pour compter de janvier 2018.

Cette cérémonie a été l’occasion pour le ministre de concrétiser une promesse faite aux groupements d’intérêt économique (GIE) des régions des Cascades, de l’Est et du Centre-ouest l’an dernier à Banfora lors de la cérémonie de remise officielle des infrastructures réalisées dans le cadre du programme magasins Uemoa. Afin d’améliorer leurs conditions de travail, il a été mis à leur disposition des mobiliers de bureaux composés de 240 tables, 390 chaises, 6 bureaux et 9 fauteuils d’un coût de 27 millions de francs CFA.

A noter que cette cérémonie a aussi servi de cadre pour récompenser les meilleurs agents de toutes les régions en charge des bas-fonds du projet Riz pluvial (PRP) à travers des motos et des chèques.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé