Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce vendredi 20 avril 2018 une délégation des partis de la majorité présidentielle. Tout comme l’opposition politique, elle a eu une séance de travail avec l’exécutif sur le processus d’adoption de la nouvelle Constitution et l’opérationnalisation en 2020 du vote des Burkinabè de l’étranger. 

Au cours de la séance de travail, le chef de l’Etat a exposé, aux représentants des 37 formations politiques regroupées au sein de la majorité présidentielle, ses préoccupations et sa vision quant à la concrétisation réussie de ces deux opérations.

Il n’ pas manqué  d’inviter les partis politiques de la majorité à engager le dialogue interne pour leur mise en œuvre effective au profit de l’approfondissement de la démocratie dans notre pays car les deux sujets font partie intégrante des promesses qu’il avait faite au peuple burkinabè.

Vincent Dabilgou du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), porte parole de la majorité présidentielle a indiqué à sa sortie que les partis se sont engagés à mener des discussions internes en vue d’accompagner la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat concernant le vote des Burkinabè de l’étranger.

« Le président du Faso nous a donné des orientations et sa vision  et maintenant il appartient à nous partis politiques, d’engager à notre sein, le  dialogue interne pour faire en sorte que nous puissions travailler  pour sa mise en œuvre » a indiqué M. Dabilgou.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo qui a participé aux échanges a fait savoir que son département jouera sa partition dans la mise en œuvre réussie du processus du vote des Burkinabè de l’étranger.

Selon la direction de la communication de la présidence du Faso, l’opposition politique et la majorité présidentielle devront faire des propositions relatives aux deux sujets évoqués au chef de l’Etat pour une concrétisation réussie de ces opérations.

Et ces propositions reçues feront l’objet d’une synthèse au sein d’un document qui sera transmis à la représentation nationale. « Un projet de loi devrait en sortir dont l’adoption rendra effectifs les engagements du président » renseigne la même source.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé