Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce vendredi 20 avril 2018 une délégation des partis de la majorité présidentielle. Tout comme l’opposition politique, elle a eu une séance de travail avec l’exécutif sur le processus d’adoption de la nouvelle Constitution et l’opérationnalisation en 2020 du vote des Burkinabè de l’étranger. 

Au cours de la séance de travail, le chef de l’Etat a exposé, aux représentants des 37 formations politiques regroupées au sein de la majorité présidentielle, ses préoccupations et sa vision quant à la concrétisation réussie de ces deux opérations.

Il n’ pas manqué  d’inviter les partis politiques de la majorité à engager le dialogue interne pour leur mise en œuvre effective au profit de l’approfondissement de la démocratie dans notre pays car les deux sujets font partie intégrante des promesses qu’il avait faite au peuple burkinabè.

Vincent Dabilgou du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), porte parole de la majorité présidentielle a indiqué à sa sortie que les partis se sont engagés à mener des discussions internes en vue d’accompagner la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat concernant le vote des Burkinabè de l’étranger.

« Le président du Faso nous a donné des orientations et sa vision  et maintenant il appartient à nous partis politiques, d’engager à notre sein, le  dialogue interne pour faire en sorte que nous puissions travailler  pour sa mise en œuvre » a indiqué M. Dabilgou.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo qui a participé aux échanges a fait savoir que son département jouera sa partition dans la mise en œuvre réussie du processus du vote des Burkinabè de l’étranger.

Selon la direction de la communication de la présidence du Faso, l’opposition politique et la majorité présidentielle devront faire des propositions relatives aux deux sujets évoqués au chef de l’Etat pour une concrétisation réussie de ces opérations.

Et ces propositions reçues feront l’objet d’une synthèse au sein d’un document qui sera transmis à la représentation nationale. « Un projet de loi devrait en sortir dont l’adoption rendra effectifs les engagements du président » renseigne la même source.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé