Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce vendredi 20 avril 2018 une délégation des partis de la majorité présidentielle. Tout comme l’opposition politique, elle a eu une séance de travail avec l’exécutif sur le processus d’adoption de la nouvelle Constitution et l’opérationnalisation en 2020 du vote des Burkinabè de l’étranger. 

Au cours de la séance de travail, le chef de l’Etat a exposé, aux représentants des 37 formations politiques regroupées au sein de la majorité présidentielle, ses préoccupations et sa vision quant à la concrétisation réussie de ces deux opérations.

Il n’ pas manqué  d’inviter les partis politiques de la majorité à engager le dialogue interne pour leur mise en œuvre effective au profit de l’approfondissement de la démocratie dans notre pays car les deux sujets font partie intégrante des promesses qu’il avait faite au peuple burkinabè.

Vincent Dabilgou du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), porte parole de la majorité présidentielle a indiqué à sa sortie que les partis se sont engagés à mener des discussions internes en vue d’accompagner la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat concernant le vote des Burkinabè de l’étranger.

« Le président du Faso nous a donné des orientations et sa vision  et maintenant il appartient à nous partis politiques, d’engager à notre sein, le  dialogue interne pour faire en sorte que nous puissions travailler  pour sa mise en œuvre » a indiqué M. Dabilgou.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo qui a participé aux échanges a fait savoir que son département jouera sa partition dans la mise en œuvre réussie du processus du vote des Burkinabè de l’étranger.

Selon la direction de la communication de la présidence du Faso, l’opposition politique et la majorité présidentielle devront faire des propositions relatives aux deux sujets évoqués au chef de l’Etat pour une concrétisation réussie de ces opérations.

Et ces propositions reçues feront l’objet d’une synthèse au sein d’un document qui sera transmis à la représentation nationale. « Un projet de loi devrait en sortir dont l’adoption rendra effectifs les engagements du président » renseigne la même source.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir