Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

POLITIQUE

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a tenu un conseil de cabinet ce jeudi 19 avril 2018 sur le rapport de mission dans le sahel et le Nord du Burkina. Aux termes de cette rencontre, le professeur Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a laissé entendre que des mécanismes sont en vue pour la réouverture des écoles fermées pour raisons d’insécurité dans cette région.

Depuis quelques mois, plus de 200 écoles situées dans la partie Nord du Burkina ont fermé leurs portes, après que les enseignants apeurés par les menaces des terroristes ont préféré rester chez eux. Après la mission dont le rapport a été restitué au chef du gouvernement, il ressort qu’avant la situation de Bouro, il y avait 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes.

Après ce conseil de cabinet, Stanislas Ouaro a rassuré que des mécanismes et des actions ont été mises en œuvre pour permettre la reprise des cours. «Vu le délai imparti par rapport aux examens, des cours accélérés seront administrés à cet effet», rassure le ministre. Pour le premier responsable de ce département ministériel, le traumatisme n’est pas seulement qu’au niveau des élèves mais aussi des enseignants. Des instructions ont été donc données au ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille de mettre en œuvre des actions de prise en charge psychologique des élèves, enseignants et fonctionnaires concernés.

Toutefois, le ministre Ouaro affirme qu’aucun enseignant n’a démissionné. «Il y a des départs dues aux conditions de sécurité et c’est cela qui a occasionné les fermetures des classes. Et c’est ce travail que nous sommes entrain de faire pour que les choses reprennent et de faire en sorte aussi à travers certaines actions, afin de permettre aux élèves en classe d’examen de composer sereinement», a ajouté le Mena.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé