Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

POLITIQUE

Dans l’après-midi de ce vendredi 9 mars  2018, l’ambassadeur de France, Xavier LAPEYRE de Cabanes été reçus en audience par le ministre en charge de la sécurité, Clément P. Sawadogo. Si rien n’a filtré de cette rencontre, il ressort néanmoins qu’il a été question de la situation sécuritaire nationale, foi de Clément P. Sawadogo.

Ce tête-à-tête entre le ministre de la sécurité et l’ambassadeur de France intervient une semaine jour pour jour après le double attentat qui a visé l’ambassade de France et l’Etat-major général des armées. Les attaques qui avaient été revendiquées par la coalition terroriste dirigée par Iyad Ag Ghali, ont fait 8 morts et 85 blessés.

Après environ une trentaine de minutes d’échanges, aucune déclaration officielle n’a été faite par aucune des parties. Cependant, le ministre de la sécurité a assuré qu’il s’agissait d’une séance de travail bipartite qui était axée sur des questions relatives à la sécurité nationale. 

Il semblerait que des tractations seront menées en vue de mener efficacement la lutte contre le terrorisme. Toutefois, dans les jours voire semaines à venir, des informations concrètes seront données sur l’issue desdites rencontres.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé