Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

POLITIQUE

Une délégation gouvernementale conduite par le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba et les responsables des forces de défense et de sécurité ont rendu visite ce samedi 3 mars 2018 aux personnes blessées à l’issue des attaques terroristes du vendredi 2 mars dernier.

La délégation s’est d’abord rendue dans un premier temps aux chevets des blessés au service de traumatologie de l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Là-bas, la délégation a visité tous les blessés civils et militaires. «A chacun, nous avons essayé d’apporter nos réconforts et les encouragements du gouvernement et de la nation toute entière. Egalement nos vœux de prompts rétablissements. Nous avons eu la chance d’échanger avec l’équipe médicale qui nous a rassuré que dans l’ensemble leur état n’inspire pas d’inquiétude» a fait savoir Paul Kaba Thiéba.

Après l’hôpital Yalgado, l’équipe a marqué une halte au niveau de l’ambassade de France pour voir de visu ce qui s’est passé à ce niveau. Accompagné de l’ambassadeur Xavier Lapeyre De Cabanes et de ses plus proches collaborateurs, ils ont touché du doigt les dégâts matériels commis par « les forces obscurantistes ».  «Là, nous avons pu visualiser les éclats de balles et les tentatives d’infiltration de la part des terroristes. Nous avons vu également le lieu sur lequel le gendarme, qui était de faction à l’entrée de cette ambassade, a malheureusement perdu la vie» a déploré le Premier ministre.

Il a réitéré les encouragements du gouvernement burkinabè aux autorités françaises. «Nous avons réitérer les encouragements du gouvernement burkinabè vis-à-vis des autorités françaises et également notre détermination. Main dans la main avec la France sur le plan bilatéral, multilatérale notamment au niveau du G5 Sahel, nous allons travailler ensemble pour lutter contre ces forces terroristes jusqu’à la victoire finale»

Un engagement réciproque de la part des deux parties qui réconforte et encourage le gouvernement burkinabè à persévérer dans l’effort d’une part et d’autre part qui rassure les Burkinabè qu’ils ne sont pas seuls dans cette lutte contre le terrorisme. Le Premier ministre a rassuré qu’ils ont des amis à l’étranger et dans la sous-région qui sont déterminés à travailler avec le Burkina Faso

Ensuite le cap a été mis sur l’hôpital Blaise Compaoré qui a enregistré aussi des blessés. «Les blessés que j’ai pu voir ont tous un moral d’acier. Ils sont tous déterminés à pouvoir recouvrer la santé et à retrouver leur place dans la société» rassure le chef du gouvernement.

Le gouvernement a donné instruction pour une prise en charge gratuite des frais médicaux aussi bien que pour les blessés militaires que pour les civils. «J’ai donné une autre instruction au nom du gouvernement, pour qu’il ait une prise en charge intégrale des frais médicaux pour les blessés civils et militaires. Aussi, le ministère en charge de la Solidarité nationale et de la Famille a mis en place un accompagnement psycho-social des familles des blessés de manière à leur apporter la solidarité de la nation et celle du gouvernement en ces moments difficiles» mentionne Paul Kaba Thiéba. 

Il a par la suite indiqué que le ministère en charge de la Solidarité mettra en place un dispositif de manière à ce que les visites régulières puissent être rendues à nos compatriotes blessés jusqu’à leur guérison totale. En rappel, le bilan provisoire de ces attaques est de 8 morts et 80 blessés.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé