Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

POLITIQUE

Ce samedi 3 mars, soit le lendemain de l’attaque terroriste de l’Etat-major général des armées, le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et les responsables de l’armée se sont rendus au lieu de l’attaque afin de constater de visu les dégâts causés par « les forces du mal ».

Le Burkina Faso vient d’être frappé pour la troisième fois en un peu plus de deux ans. Dans ce contexte qui est caractérisé par la présence des groupes terroristes qui écument dans plusieurs pays voisins et au Burkina Faso, selon le Premier ministre, il revient au gouvernement de prendre ses responsabilités en renforçant le dispositif de sécurité qui entoure nos institutions de manière générale y compris celles militaires.

«C’est ce que nous avons fait et comme nous avons à faire à un ennemi qui adapte tout le temps ses modes opératoires aux dispositifs que nous mettons en place, il nous revient aussi de pouvoir anticiper et de pouvoir innover, de prendre les mesures préventives qu’il faut mettre en œuvre pour pouvoir prévenir ce genre d’attaque. Ce qui est arrivé hier, nous saurons prendre des mesures qu’il faut pour pouvoir faire face à l’adversité et bouter ces individus qui n’ont pas leur place chez nous car le Burkina est un pays de paix, de liberté, de démocratie. Ce sont des valeurs auxquelles nous sommes viscéralement attachés. Rien ne nous fera dévier de cela, vous pouvez en être sûr» explique Paul Kaba Thiéba.

Il dit être animé d’un sentiment de révolte après avoir visité le siège de l’Etat-major et condamne cet acte. «Ce que j’ai vu ce sont vraiment des scènes apocalyptiques. Je voudrais m’incliner devant la mémoire de nos braves soldats qui sont tombés pour la défense de la patrie. Ils sont tombés les armes à la main. Je condamne avec la dernière vigueur cet attentat lâche qui s’attaque encore une fois à notre pays et sème la mort et la désolation inutilement» s’est-il indigné.

A travers son message, il a fait comprendre aux terroristes que rien n’ébranlera la détermination du gouvernement et celle de notre peuple à surmonter l’adversité , à lutter contre les forces du mal et à rétablir la sécurité dans le pays. «Ce ne sont pas ces attaques terroristes qui vont nous intimider. Notre pays a une vielle tradition: celle de courage, de combat (…). Cette nouvelle épreuve qui se dresse devant nous. Nous la surmonterons tous ensemble» foi du chef du gouvernement burkinabè. 

Aux Burkinabè, il leur demande de rester confiants aux valeurs qui fondent notre nation et de garder confiance au gouvernement pour puiser la force «dont nous avons besoin pour bouter hors de notre territoire toutes ces tendances adverses qui cherchent à perturber notre vivre ensemble» dit-il.

Par ailleurs, il souligne que tous les Burkinabè sont debout comme un seul homme pour lutter contre ces forces du mal. «Notre histoire nous a montré que nous n’avons jamais courbé l’échine devant qui que ce soit. Je demande aux jeunes burkinabè de coopérer avec nos forces de défense et de sécurité. Chacun à sa façon doit pouvoir apporter des informations, des indications, un soutien pour que nous puissions tous ensemble dans la solidarité faire face à cette guerre qui nous ai imposée» exhorte Paul Kaba Thiéba. Il reste tout de même convaincu que cette lutte sera gagnée. «Je suis convaincu que nous triompherons. Ça coûtera ce que ça nous coûtera mais, nous vaincrons» a-t-il conclu. Il a en outre indiqué qu’une enquête judiciaire est en cours et que les conclusions de cette enquête sont attendues afin d’établir les identités des auteurs de ces «actes criminels».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé