Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

POLITIQUE

Le groupe djihadiste Ansarul Islam, actif dans le nord du Burkina Faso, est désormais placé sur la liste noire des organisations terroristes par les Etats-Unis, selon un communiqué publié mardi par le département d'Etat américain.

Ce faisant, les Etats Unis imposent des sanctions "strictes" aux membres de ce groupe qui ont commis ou qui risquent de commettre des actes terroristes menacant la sécurité des ressortissants américains ou la sécurité nationale, la politique étrangère ou l'économie des États-Unis, selon le communiqué.

Le document précise que «cette désignation vise à priver Ansarul Islam des ressources dont il a besoin pour planifier et mener de nouvelles attaques terroristes. Entre autres conséquences, tous ses biens et intérêts dans des biens soumis à la juridiction américaine sont bloqués, et il est généralement interdit aux personnes américaines de s'engager dans des transactions avec le groupe.»


Ansarul Islam est groupe salafiste djihadiste actif au Burkina Faso et au Mali qui apparaît en fin 2016.

Le groupe est l’auteur de nombreuses attaques dans le nord du Burkina Faso près de la frontière avec le Mali, dont l’une des plus meurtrières est celle contre Nassoumbou, qui a causé la mort de 12 militaires.

Le groupe fondé par Malam Dicko aurait également mené des raids en février 2017 contre deux commissariats de police du pays et serait responsable du meurtre, en mars 2017, d'un directeur d'école et d'un autre homme à Kourfayel, au Burkina Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé