Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

POLITIQUE

Le mouvement Aube du Faso à travers une conférence de presse le samedi 10 février 2017 a fait le bilan de ses activités. Bilan au cours duquel, l’Aube du Faso est revenu sur les acquis du Plan national de développement économique et social (PNDES) qui selon lui, est «satisfaisant». L’Aube du Faso a profité également de l’occasion pour appeler le gouvernement à la mise en place d’une «vraie» politique de reconversion professionnelle des jeunes diplômés au profit de l’auto-emploi.


Sur le bilan du PNDES, l’Aube du Faso estime qu’il y a une volonté du chef de l’Etat, Roch Marc Kaboré et du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba de relancer l’économie burkinabè. «La croissance économique est repartie à la hausse en 2016 avec un taux de progression du PIB réel de 6,2% contre 4% en 2014 et 2015. Selon les derniers rapports, le PNDES a permis une relance économique qui a fait croitre le PIB à 6,5% en 2017», affirme Pascal Tapsoba, président de l’Aube du Faso.

Au regard de ce bilan qu’il qualifie de «positif», le mouvement Aube du Faso appelle le président du Faso et son Premier ministre, à continuer de travailler pour le redressement de l’économie burkinabè et à instaurer un environnement économique propice pour les investissements. Pascal Tapsoba et ses camarades, appellent aussi le gouvernement et les différents syndicats, à veiller à la bonne marche des différents administrations de la fonction publique et à sortir des terroirs, les conclusions des enquêtes parlementaires et à lancer des poursuites judiciaires.

Le bilan des activités du mouvement est plus que positif selon Pascal Tapsoba qui était à l’occasion, entouré de son secrétaire général et de sa trésorière. Selon lui, plusieurs acquis ont été engrangés parmi lesquels, 406 stages et emplois octroyés aux étudiants et chercheurs d’emploi dans différents domaines de formation professionnelles et la sensibilisation sur le civisme.

Au regard de ce bilan, l’Aube du Faso appelle également le gouvernement à instaurer les cours de morales, de civisme et de permis de conduire dans le système éducatif scolaire avec un fort coefficient et à mettre en place, une vraie politique de reconversion professionnelle des jeunes diplômés au profit de l’auto-emploi. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé