Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: Idrissa Ouédraogo décoré Grand officier de l'Ordre national à titre posthume avant d'être inhumé ce mardi 20 février
Bobo Dioulasso: deux morts dans l’éboulement d’une mine à Borodougou (Oméga Fm)
Burkina: 620 394 personnes seront en situation d'urgence alimentaire de juin à août 2018 (Sonagess) 
Putsch manqué: Le MBDHP souhaite que le procès se déroule dans la transparence et la rigueur (Responsable)
Pétanque: les Etalons remportent le tournoi international Mbarakou Baby de Kayes au Mali (AIB)
Burkina: Cinq jeunes dont une fille qui seraient impliqués dans le présumé viol d'une lycéenne à Ouagadougou déférés ce lundi (Oméga Fm)  
Culture: La 19e SNC se tiendra sous le thème : « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ». 
Burkina: La 19e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) se déroulera, du 24 au 31 mars 2018 à Bobo Dioulasso
Nécro: Décédé ce 18 février, le cinéaste Idrissa Ouédraogo sera inhumé le mardi 20 février au cimetière de Gounghin
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 

POLITIQUE

Au cours de la conférence de presse du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) tenu ce jeudi, l’ex ministre de la Fonction publique, Clément Sawadogo, par ailleurs 2e vice président du parti, a donné de plus amples informations sur la problématique d’une remise à plat des salaires des agents de la fonction publique. 

Pour Clément Sawadogo,  il ne s’agit pas d’une remise à plat des salaires mais plutôt d’engager une discussion sur le système de rémunération des agents de l’Etat. De ses explications, il ressort que les discussions vont concernées tous les acteurs du pays pour qu’ils puissent de concert trouver des solutions qui mettront fin aux différents débrayages liés au statut et aux salaires.

Par conséquent, poursuit-il, «s’il y a une remise à plat, elle doit découler de la discussion elle-même. Le diagnostic sera établi des discussions qui auront lieu au sein de l’instance qui sera convoquée à cet effet et ce sont ces discussions qui permettront de dire s’il faut une remise à plat ou pas».  

A l’écouter, le gouvernement ne part dans cette réflexion avec une proposition toute faite. «Il n’y a aucune présomption en la matière. Donc, c’est une discussion qui sera ouverte. Ceux qui ont des avantages exorbitants par rapport aux autres auront la possibilité de justifier pourquoi ils doivent être mieux considérés que les autres. Et ceux qui sont moins bien rémunérés auront la même possibilité de donner les raisons qu’ils ne soient pas moins rémunérés que les autres (…). C’est une question qui concerne toute la nation et toutes les composantes du peuple seront conviées à cette réflexion» a-t-il confié.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir