Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: Idrissa Ouédraogo décoré Grand officier de l'Ordre national à titre posthume avant d'être inhumé ce mardi 20 février
Bobo Dioulasso: deux morts dans l’éboulement d’une mine à Borodougou (Oméga Fm)
Burkina: 620 394 personnes seront en situation d'urgence alimentaire de juin à août 2018 (Sonagess) 
Putsch manqué: Le MBDHP souhaite que le procès se déroule dans la transparence et la rigueur (Responsable)
Pétanque: les Etalons remportent le tournoi international Mbarakou Baby de Kayes au Mali (AIB)
Burkina: Cinq jeunes dont une fille qui seraient impliqués dans le présumé viol d'une lycéenne à Ouagadougou déférés ce lundi (Oméga Fm)  
Culture: La 19e SNC se tiendra sous le thème : « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ». 
Burkina: La 19e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) se déroulera, du 24 au 31 mars 2018 à Bobo Dioulasso
Nécro: Décédé ce 18 février, le cinéaste Idrissa Ouédraogo sera inhumé le mardi 20 février au cimetière de Gounghin
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 

POLITIQUE

Depuis le 3 janvier 2018, le colonel Auguste Denise Barry, ministre en charge de la Sécurité de Blaise Compaoré et de la Transition, est inculpé pour complot, incitation à la commission d'acte contraire à la discipline et au devoir, selon un communiqué du Parquet militaire. Le 10 janvier dernier, trois civils dont Adama Maïga, ont été interpellés dans le cadre de ce dossier. Notre confrère Adama Ouédraogo, directeur de publication du journal Le Dossier, révèle que le colonel Auguste Barry et Adama Maiga ont été de nouveau présentés au juge du tribunal militaire le lundi 5 février 2018.



Selon une publication de Adama Ouédraogo dit Damiss sur sa page Facebook, ce 6 février, le colonel Auguste Denise Barry et Adama Maiga, détenus à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) dans le cadre de l'instruction de ce dossier de la présumée tentative de déstabilisation du régime MPP, ont été de nouveau présentés au juge du tribunal militaire. A la fin de leur entretien avec le magistrat, Adama Maiga a bénéficié d'une liberté provisoire et est rentré chez lui. L'ex-ministre de la Sécurité sous la Transition est lui retourné dans sa cellule en attendant la suite de cette affaire rendue publique fin décembre dernier.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir