Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Image d'illustration

POLITIQUE

C’est ce vendredi 26 janvier 2018 que le ministère de la Sécurité a choisi pour faire le point de la situation des efforts accomplis par ses différentes structures en 2017. Pour cette année 2018, le département que dirige le ministre d’Etat, Simon Compaoré, envisage l’exécution des actions des différents programmes. L’ouverture officielle de ce premier Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2018, placé sous le thème «politique de sécurité nationale: orientation et défis», a eu lieu ce vendredi matin à Ouagadougou en présence du premier responsable dudit département.

En termes de bilan dressé par le ministre de la Sécurité, l’année 2017 a été marquée par l’organisation du forum national de la sécurité dont l’une des recommandations phares de ce forum était l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de sécurité nationale, d’où le thème du présent Casem. 

A ce forum, s’ajoutent des constructions et des réhabilitations diverses au profit de la police et de la gendarmerie nationale dont le taux de réalisation est de 77%. Il s’agit de 10 commissariats de district construits dont 2 déjà livrés et 8 autres qui le seront en fin février 2018, de 2 brigades territoriales de gendarmerie, du camp de l’Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN) et du siège de la direction générale de la police nationale. Cette dernière infrastructure sera achevée en septembre 2018. Le coût total de ces réalisations s’élève à plus de 4 milliards de F CFA (4 752 726 846 F CFA).

Aussi, Simon Compaoré dit avoir mis l’accent sur ce qu’il considère comme un record. Il s’agit de l’acquisition de 454 engins à 2 roues, 98 véhicules à 4 roues et du matériel spécifique (armes, munitions, matériels de protection) d’un coût de plus de 10 milliards de F CFA.

Mais pour le ministre Compaoré ces chiffres sont «insuffisants». Par conséquent, il faudra relever les nombreux défis de l’année 2018 qui s’annoncent. «Les défis de 2018 sont nombreux  et les limites des performances de nos structures doivent faire l’objet d’une introspection sans complaisance afin de réfléchir sur les meilleurs moyens de dépassement en 2018. Pour ce faire, la mise en œuvre des conclusions du forum national sur la sécurité est un axe majeur sur lequel nous devons travailler à opérationnaliser les engagements que nous avons pris», a-t-il conclu.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir