Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le Premier ministre, Christophe Dabiré, effectue, les 14 et 15 février 2020, une visite officielle dans la région du Sud-Ouest. 
Yagha: un Pasteur et des membres de sa famille -dont ses enfants- exécutés ce 13 février 2020  par des hommes armés non identifiés. 
Fada N'Gourma : 8 assaillants abattus et un autre capturé le 10 février 2020 dans l'attaque contre le poste de gendarmerie de Tanwalbougou.
Chine: le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a dépassé 20 400, le virus a tué 425 personnes.  
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso

Image d'illustration

POLITIQUE

C’est ce vendredi 26 janvier 2018 que le ministère de la Sécurité a choisi pour faire le point de la situation des efforts accomplis par ses différentes structures en 2017. Pour cette année 2018, le département que dirige le ministre d’Etat, Simon Compaoré, envisage l’exécution des actions des différents programmes. L’ouverture officielle de ce premier Conseil d’administration du secteur ministériel (Casem) de l’année 2018, placé sous le thème «politique de sécurité nationale: orientation et défis», a eu lieu ce vendredi matin à Ouagadougou en présence du premier responsable dudit département.

En termes de bilan dressé par le ministre de la Sécurité, l’année 2017 a été marquée par l’organisation du forum national de la sécurité dont l’une des recommandations phares de ce forum était l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de sécurité nationale, d’où le thème du présent Casem. 

A ce forum, s’ajoutent des constructions et des réhabilitations diverses au profit de la police et de la gendarmerie nationale dont le taux de réalisation est de 77%. Il s’agit de 10 commissariats de district construits dont 2 déjà livrés et 8 autres qui le seront en fin février 2018, de 2 brigades territoriales de gendarmerie, du camp de l’Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN) et du siège de la direction générale de la police nationale. Cette dernière infrastructure sera achevée en septembre 2018. Le coût total de ces réalisations s’élève à plus de 4 milliards de F CFA (4 752 726 846 F CFA).

Aussi, Simon Compaoré dit avoir mis l’accent sur ce qu’il considère comme un record. Il s’agit de l’acquisition de 454 engins à 2 roues, 98 véhicules à 4 roues et du matériel spécifique (armes, munitions, matériels de protection) d’un coût de plus de 10 milliards de F CFA.

Mais pour le ministre Compaoré ces chiffres sont «insuffisants». Par conséquent, il faudra relever les nombreux défis de l’année 2018 qui s’annoncent. «Les défis de 2018 sont nombreux  et les limites des performances de nos structures doivent faire l’objet d’une introspection sans complaisance afin de réfléchir sur les meilleurs moyens de dépassement en 2018. Pour ce faire, la mise en œuvre des conclusions du forum national sur la sécurité est un axe majeur sur lequel nous devons travailler à opérationnaliser les engagements que nous avons pris», a-t-il conclu.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé