Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

POLITIQUE

Le prince Albert II de Monaco, dans le cadre de son séjour de 72h à Ouagadougou, en compagnie du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré le centre de formation polyvalent de Loumbila le vendredi 12 janvier  2018.

Ce centre de formation polyvalent est né de la volonté de la Croix rouge burkinabè de construire un centre de formation Croix rouge au Burkina Faso et de la volonté à Monaco de construire un pavillon réutilisable après l’exposition universelle de Milan 2015.

Bâti sur une superficie de 6,5 hectares, il est composé du pavillon central réalisé en containers R+3 disposant d’un restaurant-bar, d’une salle de formation de 160 places modulables et de 19 chambres et 3 suites entièrement équipées. Puis de 48 chambres bungalows, d’un espace piscine de secours nautique aménagé et doté d’une piscine semi-olympique. Aussi, ce centre comprend un champ photovoltaïque de 56 kwh, de forages hydrauliques, d’une zone de maraichage et d’une zone sportive permettant une intégration communautaire et environnementale des infrastructures.

Le maire de la commune de Loumbila, Paul Taryam Ilboudo, a indiqué que le choix de « la cité des légumes » pour l’installation de ce centre de formation traduit une marque de confiance et de considération pour sa commune. A l’entendre, ce projet offrira aux organisations de producteurs et productrices maraichers une activité de subsistance grâce à la production de légumes bio dont une partie sera achetée par le complexe et l’autre sera commercialisée sur une plate-forme de vente. «Le projet dans sa vision va également offrir des micros crédits aux membres de ces groupements afin de leur permettre de développer leurs activités maraichères par l’achat d’intrants et de matériels» a fait savoir le maire.

Pour le prince de Monaco, ce centre permettra de générer des revenus pour la Croix rouge burkinabè en lui permettant de faire face aux défis humanitaires qu’elle rencontre. «De Milan à Loumbila, le pavillon de Monaco à l’exposition universelle a été démantelé, transféré au Burkina Faso et remonté. Donc, ce centre se veut une référence régionale pour la formation notamment aux premiers secours de la Croix rouge et du Croissant rouge» a expliqué le prince Albert II.

Et le président du Faso de saluer cette initiative qui, au-delà de sa contribution pour la formation des jeunes leaders dans le secteur humanitaire, participera également à la création d’emplois pour les jeunes. Pour lui, «l’idée de donner une seconde vie au pavillon de Monaco lors de l’édition 2015 est originale et mérite d’être saluée, surtout dans un monde où les défis humanitaires prennent de l’ampleur et exigent des moyens de plus en plus importants pour des interventions plus efficaces».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé