Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

POLITIQUE

Arrivé à Ouagadougou ce mercredi 10 janvier dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié de 72 heures, le Prince Albert II de Monaco a été reçu en audience ce jeudi 11 janvier 2018 au palais de Kosyam par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. L’entretien entre les deux chefs d’Etat ont  porté sur le renforcement de la coopération bilatérale entre le Burkina et la principauté de Monaco.

Le couple princier a été accueilli au palais présidentiel par le couple présidentiel Roch et Sika Kaboré. Après les salutations d’usages, le Prince Albert II de Monaco a reçu les honneurs militaires avant l’exécution des hymnes des deux pays. 

A l’issue de cet acte, les deux chefs d’Etat ont un tête-à-tête  au cours duquel rien n’a filtré. Selon certaines indiscrétions, les deux hommes ont échangé sur l’état de la coopération bilatérale  vielle de plus de 12 ans entre la Principauté et le Burkina Faso. Les domaines de coopération sont : la protection civile, l’éducation, la santé, et le soutien aux micro-entrepreneurs.

Après l’audience, les deux ministres des affaires étrangères ont procédé à l’ouverture des travaux de la 2e Session de la Commission bilatérale de coopération entre le Burkina Faso et la Principauté de Monaco. Cette réunion a eu pour objectif de faire le bilan de l'exécution des projets financés par Monaco à l’image du centre de formation polyvalente de Loumbila d’un coût de 3 milliards de F Cfa et d'examiner de nouveaux projets.

Ce jeudi 11 janvier, dans la soirée, il a effectué une visite à la première compagnie de la Brigade nationale des Sapeurs pompiers sis à Ouagadougou. Ce vendredi, dernier jour de sa visite, il inaugurera le centre de formation polyvalente de Loumbila.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé