Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

POLITIQUE

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a rendu visite le mercredi 3 janvier 2018 en début d’après-midi aux éléments du Groupement de Sécurité et de Protection républicaine (GSPR) basés au Camp Naaba Koom II. Il était pour l’occasion accompagné de son Haut Représentant, Monsieur Moumina Chérif SY.
Dans son adresse à l’illustre hôte, le Commandant du GSPR, le lieutenant-colonel Boukari BAGGNA, a rendu hommage au chef de l’Etat. « Nous vous disons merci d’avoir pris de votre temps si précieux pour non seulement venir nous visiter pour vous rendre compte de nos conditions de travail et de vie, mais certainement pour nous apporter un message », a-t-il affirmé.

Il a rappelé que le Groupement de Sécurité et de Protection républicaine est composé de quelques centaines d’éléments issus des corps de l’armée, de la gendarmerie et de la police nationale appuyés d’un personnel civil notamment au sein du service médical.

«Cet assemblage apparemment hétéroclite, malgré les difficultés de départ liées à la nouveauté du concept continue de se bonifier grâce à votre leadership éclairé et en s’appuyant sur les différences, les spécificités et les compétences de chaque entité», a fait remarquer le lieutenant-colonel BAGGNA. Il a évoqué, pour clore son propos, des acquis de ce corps depuis sa création il y a deux ans de cela et soumis quelques préoccupations au chef de l’Etat.

Le Président du Faso a, dans son mot aux éléments du GSPR, expliqué l’esprit de sa visite en ces termes: «C’est un grand plaisir pour moi aujourd’hui de venir vous rendre cette visite. Cela fait déjà deux années que je commande aux destinées du Burkina Faso et que je n’ai jamais eu cette occasion de venir vous saluer et vous remercier pour l’action que vous menez quotidiennement pour la sécurisation de l’institution appelée la Présidence du Faso qui est la première institution de ce pays».

Le Président Roch Marc Christian KABORE a dit avoir pris bonne note de l’ensemble des préoccupations à lui soumises par le Commandant du GSPR. Il s’est engagé à les examiner avec la plus grande minutie de manière à ce que «2018 commence à nous ouvrir les voies d’une amélioration des conditions de travail des membres constituant le GSPR».

Le Président du Faso a rappelé qu’ensemble, nous devons nous battre pour construire le Burkina Faso. «Dans l’institution que nous dirigeons le maître-mot c’est la loyauté à la défense de la démocratie et des institutions républicaines ; le maître-mot c’est notre engagement collectif dans la discipline à faire avancer les choses ; le maître-mot c’est le développement pour le peuple burkinabè en général. Donc, c’est à toutes ces missions que je vous invite et que je vous convie», a dit en substance le Président du Faso aux éléments du GSPR.

Le chef de l’Etat a clos son passage au Camp Naaba Koom II par une visite de l’ensemble des infrastructures.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Le titre est de la rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé