Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le procès du putsch manqué de 2015 de nouveau renvoyé au 29 juillet, dans l'attente d'une décision du Conseil constitutionnel. 
Football: Kamou Malo, précédemment coach de l'USFA, est le nouveau sélectionneur des Etalons (communiqué FBF).  
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France

POLITIQUE

L’ancien ministre en charge de la Sécurité sous la Transition, le colonel Auguste Denise Barry, a été interpellé vendredi à Ouagadougou par la gendarmerie qui le soupçonne de «tentative de déstabilisation» du régime de Roch Marc Christian Kaboré.

Au sortir du conseil des ministres qui se tenait ce samedi 30 décembre 2017, le porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou, a confirmé l’information, tout en se montrant peu loquace sur les raisons précises de cette arrestation. «Le ministre de la Sécurité nous a effectivement informé d’enquêtes qui sont en cours, qui impliquent dans ces enquêtes M. Auguste Denise Barry», s’est-il contenté de dire, ajoutant que, pour le reste, les enquêtes se poursuivent. 

«Il y a une partie administrative dans l’enquête. Il y aura peut-être une partie judiciaire. Nous avons juste été informés de cette situation d’enquête. Pour reste, acceptez avec que ce qui a été dit dans le cadre du conseil, reste dans le cadre du conseil», a dit M. Dandjinou.

Cependant, une source au sein des services de renseignement burkinabè interrogée par Jeune Afrique précise que le colonel Barry était dans le viseur depuis un certain temps. «On le soupçonnait de visées subversives. J’espère que cette fois-ci nous disposerons d’éléments probants contre lui», indique cette source.

Officier supérieur de l’armée burkinabè, Auguste Denise Barry a occupé de hautes fonctions civiles et militaires: ministre de la Sécurité en 2011, ministre d’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité en 2014-2015, conseiller technique du ministre de la Défense nationale…

En 2016, il crée le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité. Ce centre a organisé en septembre dernier un colloque et s’activait à publier un rapport sur le terrorisme au Burkina Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé