Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

POLITIQUE

Dans le  cadre de la commémoration du deuxième anniversaire de l’accession au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré, une rencontre s’est tenue ce jeudi 30 novembre 2017 entre les leaders des partis politiques de la majorité présidentielle et le Premier Ministre. Durant environ deux heures de temps, Paul Kaba Thiéba, a dans son exposé, expliqué à ses camarades politiques qu’il y a de quoi être satisfait du déroulement du programme politique du président du Faso. En somme, il dresse un bilan assez positif de ces deux années de gestion du pouvoir.

Cet exercice s’apparentait à un dialogue direct entre cadres du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et les 31 partis affiliés. Pour le chef du gouvernement, il s’agissait de dresser le bilan du parcours entamé il y a exactement deux ans et de recueillir des critiques pour améliorer l’action gouvernementale.
 
De façon générale, Paul Kaba Thiéba estime que le bilan de la gestion du pouvoir par le chef de l’Etat en deux ans est satisfaisant. Au passage, l’ancien parti au pouvoir en a pris pour son grade. «Le bilan est positif, n’en déplaise aux nostalgiques du CDP, de la NAFA, qui ont mis en place une gestion chaotique de la chose étatique. (…) Le CDP a été conçu en son temps pour satisfaire les ambitions de Blaise Compaoré. A telle enseigne qu’aujourd’hui, si on leur donne le pouvoir, ils ne pourront rien faire parce qu’ils n’ont pas de programme», fait-il observer.
 
Cependant, le Premier Ministre reconnait que ce bilan bien que positif, a été marqué par les attaques contre le pays. Paul Kaba Thiéba, qui pour l’occasion avait à ses côtés quelques membres du gouvernement a expliqué aux militants de ces partis de la majorité présidentielle que la priorité pour le gouvernement demeure l’éducation.
 
Ce volet se trouve être, selon lui, le socle du développement. C’est pourquoi, «ayant hérité d’un régime scolaire inadapté, et d’une éducation par terre du fait du nombre insuffisant d’infrastructures, qui en guise de conséquence fait que 51% d’enfants n’ont pas accès à l’école, il était judicieux de prendre des mesures», a-t-il affirmé. Et au titre de ces résolutions, s’inscrit en bonne ligne la diversification de l’éducation, à travers la création de lycées techniques et scientifiques.
 
Par ailleurs, l’autre aspect évoqué par M. Kaba est celui relatif à la santé. Principalement la question de la gratuité des soins pour les femmes et les enfants. A ce sujet, il a fait savoir à l’assistance que cette disposition prise par le gouvernement coûte 27 milliards à l’Etat.
 
Cependant, se réjouissant d’une telle initiative, les leaders MPP et de ses partis alliés n’ont pas manqué de souligner une sorte de lenteur dans l’exécution de certains points du programme de campagne du président Kaboré.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé