Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le président de la République française, Emmanuel Macron est arrivé ce lundi 27 novembre 2017 peu avant 23 heures à Ouagadougou où il effectue une visite officielle de 72 heures. Après les salutations d’usage, le chef de l’Etat français a eu un bref échange avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. A l’issue de cet acte, il a livré à la presse, les enjeux de sa visite en terre burkinabè.

Le choix du Burkina Faso comme premier pays de sa tournée africaine n’est pas fortuit. En effet, selon Emmanuel Macron, «le Burkina Faso est l’emblème de l’aspiration démocratique de la jeunesse africaine» car ce qui s’est passé à Ouagadougou en 2014 constitue un symbole. Et à l’en croire, sa visite a pour but de rendre hommage à la vitalité de la jeunesse burkinabè.

«Cette vitalité démocratique, cette vitalité de la jeunesse du Faso, c’est aussi ce visage du continent africain que nous voulons voir. Je voulais rendre hommage à tous cela en faisant de Ouagadougou, la première étape de ma tournée africaine.  C’est aussi un symbole, c’est aussi pour marquer justement une nouvelle étape de notre relation non seulement avec votre pays mais avec tout un continent» a dit Emmanuel Macron.

Au programme de cette visite officielle le président français  se rendra ce mardi 28 novembre 2017 au palais présidentiel de Kosyam pour un entretien avec son homologue Roch Kaboré et à  l’université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo pour y prononcer son discours de politique africaine.

« J’exposerai à l’université la manière que j’espère refonder l’amitié profonde qui doit nous unir (…) Nous avons beaucoup de choses à faire et une nouvelle histoire à écrire» a laissé entendre le président français.

Outre le discours sur sa politique africaine, le président Macron se rendra à l’école primaire lagem-taaba de la patte d’oie et inaugurera la centrale solaire de Zagtouli le mercredi 29 novembre.

Après François Mitterrand en 1986, jacques Chirac en 1996, Emmanuel Macron est le troisième président français à se rendre à Ouagadougou. Notons qu’il est le deuxième après François Mitterrand à entamer une visite officielle à Ouagadougou.

  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir