Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

POLITIQUE

Arrêtés le 21 octobre dernier pour avoir voulu organisé un meeting «non autorisé», Pascla Zaïda du Cadre d’expression démocratique (CED) et trois autres de ses compagnons étaient à la barre au Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce lundi 13 novembre 2017. Après plusieurs heures de débats houleux, le procureur a requis 12 mois de prison pour Pascal Zaïda. Mais finalement, le procès a été renvoyé au 20 novembre pour la poursuite des débats.


A l’entame du procès, les avocats de la défense soulèvent une exception. «Dès les premiers instants après leur interpellation, je me suis rendu dans les locaux de la direction générale de la police nationale pour assister mes clients mais j’ai été empêchée de les rencontrer», explique Me Kaboré. Par conséquent, les avocats conseils demandent alors que tous les Procès-verbaux qui ont permis la saisine du procureur du Faso soient écartés de la procédure pour violation du droit à la défense.

Après une suspension de quelques minutes, le tribunal a décidé de mettre de côté les PV mis en cause, notamment ceux de la police nationale. Le tribunal ouvre alors les débats sur la base des PV délivrés par le parquet. Pendant les débats, il est ressorti que l’un des prévenus avait été battu par des inconnus avant son arrestation, et que son état de santé nécessiterait des soins. Après des heures de débats et la réquisition du procureur, les avocats de la défense reviennent à la charge. Pour eux, le procès ne saurait avoir lieu puisque les PV qui ont permis la saisine du procureur du Faso ont été écartés de la procédure.

Les avocats demandent également que leurs témoins soient entendus. Ils ajoutent que le procureur a pris sa réquisition sans qu’ils (les avocats de la défense) aient eu le droit à la parole. «Nous tenons cette affaire parce que nous avons soulevé une exception de procédure qui tient à l’irrégularité des droits de la défense. Et le tribunal correctionnel dans sa sagesse par jugement, a rendu droit à notre exception de procédure. Cela veut dire qu’il n’y a plus procédure. Nous reviendront encore le 20 novembre prochain pour entendre encore quatre témoins mais je ne vois comment cette période va changer les choses», a martelé Me Paul-André Kéré, l’un des avocats de la défense.

En rappel, le procureur dans son réquisitoire, a demandé 12 mois de prison et 500.000 FCFA d’amende pour Pascal Zaïda et Dieudonné Tapsoba et six mois de prison assorti de sursit pour Mohamed Compaoré et Emile Compaoré.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé