Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

POLITIQUE

Les experts du Burkina Faso et de la Fédération de Wallonie Bruxelles, dans le cadre de la 7e session de la commission mixte permanente entre les deux pays, se penchent depuis le lundi 13 novembre 2017 à Ouagadougou sur le bilan de la mise en œuvre des projets adoptés lors de la 6e session.

Cette rencontre de 48 heures sera également l'occasion d'examiner les nouveaux projets soumis par le Burkina Faso dans le cadre de la mise en place du programme de travail 2018-2022.

Ce programme s'articulera autour des secteurs prioritaires tels que le capital humain et le renforcement des structures et des acteurs dans les secteurs de l'environnement, de l'eau et de la santé, de la santé animale et de l’élevage; la coopération culturelle et le patrimoine; et la protection des droits humains. Aux dires du Secrétaire général du

Ministère en charge des Affaires étrangères M. Dieudonné Sougouri, les objectifs de la Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles s'inscrivent en droite ligne des priorités contenues dans le plan national de développement économique et social (PNDES).

Il a par ailleurs rassuré de l'utilisation judicieuse des crédits qui seront alloués dans le cadre du programme de travail 2018-2022 et cela en adéquation avec les exigences de la bonne gouvernance économique.

Pour le représentant de la Fédération Wallonie Bruxelles, «le Burkina Faso continue d'occuper place de premier plan parmi les pays prioritaires de la politique de coopération de la Fédération» et constitue à ses yeux un «des partenaires les plus crédibles quant à s politique de développement».

Fabrice Sprimont se réjouit par ailleurs que le pays des "Hommes intègres" connaisse un contexte économique favorable et annonciateur d'un véritable décollage économique et social.

La Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles entretiennent des relations de coopération Wallonie Bruxelles depuis le 4 décembre 1994.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir