Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires
Rwanda: l'opposante Diane Rwigara et sa mère acquittées d'incitation à l'insurrection
Burkina Faso: la justice française autorise l'extradition de François Compaoré, frère cadet de Blaise Compaoré, poursuivi dans l'affaire Norbert
Burkina: les syndicats de l'éducation appellent les enseignants à suspendre de toute forme d’évaluation pour compter de ce lundi 3 décembre
Région de l'Est: la gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants sur l’axe Fada-Bougui (lefaso.net). 
Etats-Unis: le 41e président américain, George H. W. Bush, est décédé ce vendredi 30 novembre 2018 à l'âge de 94 ans

POLITIQUE

Les experts du Burkina Faso et de la Fédération de Wallonie Bruxelles, dans le cadre de la 7e session de la commission mixte permanente entre les deux pays, se penchent depuis le lundi 13 novembre 2017 à Ouagadougou sur le bilan de la mise en œuvre des projets adoptés lors de la 6e session.

Cette rencontre de 48 heures sera également l'occasion d'examiner les nouveaux projets soumis par le Burkina Faso dans le cadre de la mise en place du programme de travail 2018-2022.

Ce programme s'articulera autour des secteurs prioritaires tels que le capital humain et le renforcement des structures et des acteurs dans les secteurs de l'environnement, de l'eau et de la santé, de la santé animale et de l’élevage; la coopération culturelle et le patrimoine; et la protection des droits humains. Aux dires du Secrétaire général du

Ministère en charge des Affaires étrangères M. Dieudonné Sougouri, les objectifs de la Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles s'inscrivent en droite ligne des priorités contenues dans le plan national de développement économique et social (PNDES).

Il a par ailleurs rassuré de l'utilisation judicieuse des crédits qui seront alloués dans le cadre du programme de travail 2018-2022 et cela en adéquation avec les exigences de la bonne gouvernance économique.

Pour le représentant de la Fédération Wallonie Bruxelles, «le Burkina Faso continue d'occuper place de premier plan parmi les pays prioritaires de la politique de coopération de la Fédération» et constitue à ses yeux un «des partenaires les plus crédibles quant à s politique de développement».

Fabrice Sprimont se réjouit par ailleurs que le pays des "Hommes intègres" connaisse un contexte économique favorable et annonciateur d'un véritable décollage économique et social.

La Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles entretiennent des relations de coopération Wallonie Bruxelles depuis le 4 décembre 1994.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir