Aujourd'hui,
URGENT
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)
Burkina: Les administrateurs civils observeront trois jours de grève ( 28 au 30 novembre 2017)
Religion: la célébration du Maouloud est prévue dans la nuit du jeudi 30 novembre au vendredi 1er décembre 2017 (FAIB).
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro intègre la nouvelle direction du RDR comme vice président chargé de la région du Tchologo
Zimbabwe: Robert Mugabé démissionne du pouvoir
Zimbabwe: Le Parlement a débuté la procédure de destitution de Robert Mugabe
Nigéria: au moins 50 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide à Mubi dans le nord-est du pays
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 

POLITIQUE

L’ancien diplomate Léandre Bassolé a été élu ce jeudi 9 novembre 2017, président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). il remplace Benoît Kambou qui a démissionné de l’institution à cause de graves tensions.

Léandre Bassolé a été désigné par le chef de l'Etat comme commissaire au HCRUN le 27  septembre, après la démission de Benoît Kambou. Il a prêté serment le vendredi 3 novembre dernier à Ouagadougou, devant les personnalités d’institutions et des autorités politiques.

Ce 9 novembre, il a été élu à l'unanimité Président du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale, en moins de cinq minutes devant un jury ad hoc composé de Lebda Naaba Baongho et Laurent Monné, respectivement doyen et benjamin des conseillers.

Le nouveau président Léandre Bassolé a félicité et remercié le président par intérim Younoussa Sanfo qui, depuis deux mois, conduit le navire de la structure de réconciliation. Il a par ailleurs invité les conseillers à travailler main dans la main dans le but d'assurer leur noble et exaltante mission de réconciliation, qui tout de même reste exigeante et ardue.

Diplomate de carrière, Léandre Bassolé a un riche parcours derrière lui. Il a notamment été le représentant spécial du Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) au Burundi de 1994 à 1996, dans le cadre de la Mission internationale d'observation au Burundi (MIOB).

Il a aussi occupé les fonctions de représentant permanent du Burkina Faso au Nations Unies (1983-1986); Chef du département politique de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (Minuee); et, plus récemment, Directeur du Bureau du Représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (Onuwa).

Installés le 22 mars 2016, les membres du HCRUN ont cinq ans pour rechercher et situer les responsabilités sur les crimes et toute autre violation grave de droits humains à caractère politique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir