Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Suite à la démission du ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry, le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou a donné, sur le plateau du journal de la RTB, la réaction du gouvernement burkinabè.

Après 22 mois passés à la tête du département de la Culture, le ministre Tahirou Barry a rendu sa démission ce jeudi 26 octobre 2017. Aux dires du ministre Dandjinou, M. Barry a remis sa lettre de démission au chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et, ce dernier dit prendre acte.

Selon le porte-parole du gouvernement, avec Tahirou Barry, pendant ces 22 mois, ils ont nourrit l’espoir que le peuple burkinabè a hâte de voir à la fin du mandat du président Roch Marc Christian Kaboré les choses évoluées de façon positive. «Donc, le gouvernement prend acte de sa décision» a-t-il dit

A la question de savoir si son départ ne fragilisera pas l’exécutif burkinabè, le ministre de la Communication a laissé entendre qu’au Conseil des ministres du 25 octobre, le désormais ex-ministre de la Culture a proposé des reformes du secteur du tourisme. «Tous les ministres ont apprécié le plan et ont simplement demandé à ce que le plan soit plus synergétique en prenant d’autres paramètres en compte», a martelé M. Dandjinou.

Ce dernier dit être surpris de cette démission parce que, explique-t-il, «nous avons travaillé en harmonie pendant 22 mois, nous avons partagé les ambitions ensembles et nous n’avons eu en aucun moment en Conseil des ministres des éléments qui puissent nous faire penser qu’il y avait à un moment donné des incompréhensions qui auraient puis être crées ou aller jusqu’il y ait des désaccords sur le fondement de la lutte que nous menons à savoir la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat à travers le PNDES».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir