Aujourd'hui,
URGENT
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, candidat à la présidentielle de 2020 
Burkina: la 21 JNLP se tiendra du 18 au 20 octobre sous le thème:«Comment consolider la liberté de la presse face à la menace terroriste ?»
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants

POLITIQUE

A quelques jours de la commémoration des trois ans de l’insurrection populaire, l’Unité d’action syndicale (UAS) a voulu, par une conférence de presse animée ce mercredi 25 octobre 2017 à Ouagadougou, se prononcer sur un certain nombre de questions qui marquent l’actualité politique et sociale dans notre pays.

La gouvernance politique, économique et sociale, la vie chère et l’insécurité sont les questions sur lesquelles Bassolma Bazié et ses camarades donnent leur appréciation. Pour le porte-parole de l’UAS, Bassolma Bazié, le climat social est mis à mal par certaines pratiques liées à la gouvernance politique et économique, à l’absence d’un véritable dialogue franc. «En effet, les populations font de plus en plus face à la non tenue de promesses électorales. Et pire, elles constatent la poursuite du pillage du patrimoine national», dit-il.

Après les nominations contestables dont celles d’anciens dignitaires plongés dans des malversations foncières et l’annonce de la disparition de 57 véhicules, ce sont des malversations dans la gestion du carburant dans lesquelles la présidence du Faso trône en tête, dit en substance M. Bazié.

S’agissant de la vie chère, l’UAS constate que «les propos tenus par le gouvernement ne sont pas respectés et le comportement des dirigeants actuels n’a pas changé».
Bassolma Bazié et ses camarades ont également fait cas du phénomène de l’insécurité dans notre pays. Pour eux, la source de l’insécurité est le contenu des lois et règlements qui sont souvent taillés sur mesures.

A écouter le porte-parole de l’UAS, l’insécurité grandissante dans notre pays tire ses origines dans les collaborations incestueuses entre le régime de Blaise Compaoré auquel ont appartenu les ténors du régime actuel en tant que piliers et vrais architectes de ce système. «Ce ne sont pas les déclarations d’intention ou la multiplication des fora qui pourraient trouver les réponses efficaces et efficientes face à cette insécurité grandissante. Mais, plutôt la moralisation de nos forces de défense et de sécurité à travers une gouvernance vertueuse et transparente, l’exemplarité de la hiérarchie», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, l’Unité d’action syndicale dénonce la lenteur et les tergiversations dans le traitement du dossier des martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch de septembre 2015, de même que de tous les autres dossiers de sang et économiques.

Elle invite par conséquent les militants et militantes à se mobiliser et à prendre part sur l’ensemble du territoire national à toutes les manifestations organisées contre l’impunité dont la marche meeting du 4 novembre prochain à la place de la Nation de Ouagadougou.

Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé