Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro intègre la nouvelle direction du RDR comme vice président chargé de la région du Tchologo
Zimbabwe: Robert Mugabé démissionne du pouvoir
Zimbabwe: Le Parlement a débuté la procédure de destitution de Robert Mugabe
Nigéria: au moins 50 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide à Mubi dans le nord-est du pays
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 
Burkina Faso: Ousmane Guiro (ex Dg des Douanes) convoque l’Etat burkinabè devant la Cour de justice de la Cédéao (AIB)  
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.

POLITIQUE

La France a offert ce jeudi 12 octobre 2017, 15 boucliers balistiques à l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie nationale (USIGN) et à l'Unité d'intervention polyvalente de la police nationale (UIPPN).

Selon l'Ambassadeur de France au Burkina Faso, ces boucliers ont un coût d'environ 23 millions de Francs CFA.

«Merci pour le geste. Ce matériel ne va pas dormir dans les magasins», a promis le ministre de la Sécurité,  Simon Compaoré. «Ce type de matériel, même si vous avez l’argent dans la poche, vous ne pouvez pas aller comme cela l’acheter. Ça ne se trouve pas dans les boutiques ici. On ne peut pas les acheter sans autorisation. Il faut suivre des procédures, aller jusqu’à Abuja pour obtenir les autorisations nécessaires. Cela prend du temps», a-t-il ensuite expliqué. Séance tenante, les services bénéficiaires ont procédé à l'enlèvement de leur matériel.

Le 13 août dernier, alors que l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie nationale intervenait au café restaurant Aziz Istanbul pour mettre fin à une attaque terroriste, son bouclier avait cédé.  C’est avec celui de l'Unité d'intervention polyvalente de la police nationale que les gendarmes avaient dû finir le boulot.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir