Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le CDP va organiser un congrès extraordinaire pour lever les différentes sanctions prises à l'encontre des différents militants
Economie: le prix Nobel d'économie a été attribué à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer
Tunisie: l'universitaire Kaïs Saïed élu président au second tour de la présidentielle (Sondages)
Nobel: le prix Nobel de la paix attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed
Tunisie: la justice a décidé de libérer le candidat à la présidentielle Nabil Karoui, en détention pour des soupçons de fraude fiscale
Fonds mondial: le montant des 14 milliards de dollars pour éradiquer le Sida, la tuberculose et le paludisme d'ici à 2030 a été atteint
Littérature: les Nobel de littérature 2018 et 2019 attribués à la Polonaise Olga Tokarczuk et à l’Autrichien Peter Handke
Fonds mondial: le Burkina Faso s’engage pour un montant d’un million de dollars soit près de 595 millions de FCFA
Ouagadougou: une importante quantité de déchets biomédicaux saisie par la Police municipale
Burkina: le collectif des syndicats de l’aéronautique civile suspend son mot d’ordre de grève de 48 heures ( du 11 au 12 octobre)

POLITIQUE

La Convention des organisations de la société civile pour une observation domestique  des élections (Codel) a lancé officiellement ses activités ce jeudi 5 octobre 2017 à Ouagadougou. A compter de ce jour, la Codel s’engage dans le suivi et le contrôle citoyen des politiques publiques et du programme présidentiel. La Codel, nouvelle version, a été présentée à la presse ce jeudi par son président, Me Halidou Ouédraogo. 

La Codel s’investira désormais dans les activités de promotion, de protection des droits de l’homme et du développement, de suivi des politiques publiques, d’animation de la plateforme de veille citoyenne, Présimètre, et de renforcement des capacités de ses membres pour une meilleur contribution à l’édification de l’Etat de droit.

Pour Me Halidou Ouédraogo, face aux multiples défis que devra surmonter le Burkina, il était impératif que la Codel et ses partenaires puissent continuer leur travail en suivant la mise en exécution des politiques publiques dans le cadre de la reddition des comptes.

«Dans ce cadre, la Codel, héritière des luttes des OSC, s’implique. Elle a noté qu’après les élections, tous n’est pas fini. Alors elle s’est mise au travail et participe à la construction de l’Etat de droit. Elle œuvre, avec ses membres et ses partenaires, à l’édification de l’Etat de droit et investit les plateformes de veille et de formation des citoyens, de légitimer ses actions et œuvrer à les pérenniser » a-t-il expliqué.

La Codel estime donc qu’après l’observation des élections et la proclamation des résultats, tout n’est pas fini. Après l’élection, il faut que les nouvelles autorités puissent implémenter les politiques qu’elles ont promis aux citoyens. Par conséquent, le suivi de la mise en place de ces politiques devient impératif. Raison pour laquelle, la Codel est partie prenante dans la plateforme Présimètre qui est un programme de redevabilité politique et socioéconomique s’appuyant sur le monitoring citoyen des politiques publiques et les technologies de l’information et de la communication.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du programme du Présimètre, la société civile tient une place qui permet aux citoyens de pratiquer le principe de la reddition des comptes. L’intérêt des gouvernants et des citoyens, permet de renforcer la bonne gouvernance et implique les citoyens dans la gestion de l’Etat et des communautés. Le principe de l’imputabilité et de la redevabilité sont de plus en plus connus et pratiqués dans notre pays, responsables et citoyens s’interpellent et construisent ensemble l’Etat de droit » foi de Halidou Ouédraogo.

Au titre des activités, la Codel prévoit, entre autres, un dialogue citoyen sur la réconciliation nationale avec l’ensemble des acteurs et le gouvernement, une formation des jeunes sur le Présimètre et des  émissions d’interpellations citoyennes. 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé