Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

POLITIQUE

Des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) ont pris part dans l’après-midi du mercredi 20 septembre 2017, à une rencontre de haut niveau sur « la feuille de route de l’Union africaine sur le dividende démographique : De l’engagement à l’action ». La rencontre a été présidée par le président en exercice de l’UA, le Pr Alpha CONDE en présence du Secrétaire général de l’ONU, Monsieur Antonio GUTERRES.

A cette occasion, le Président du Faso et ses pairs ont partagé les expériences de leur pays respectif en matière de création d’emplois pour les jeunes et les femmes et proposé des solutions en vue d’améliorer les conditions de vie de cette frange de la population.

Invité à parler de l’expérience du Burkina Faso en matière de lutte contre l’excision, le chef de l’Etat a d’abord salué la tenue de cette rencontre et surtout la prise de conscience des chefs Etat africains face à cette préoccupation majeure.

Pour ce qui est du Burkina Faso en matière de lutte contre l’excision, le Président Roch Marc Christian KABORE a indiqué que « nous avons engagé depuis plusieurs années une lutte acharnée contre ce fléau qui est dû à une conception rétrograde au niveau de nos sociétés ». Pour une lutte efficace, selon le chef de l’Etat, « un corpus a été mis en place et un travail a été mené auprès des différentes couches de la population, y compris les chefs coutumiers et religieux qui parfois jouent un rôle important dans ce domaine ».

Comme solutions pour venir à bout de ces fléaux qui représentent un frein à l’épanouissement des jeunes, le Président du Faso propose « l’amélioration et le renforcement de la formation des jeunes filles en matière de scolarisation ».

Selon lui, « c’est la qualité du capital humain qui va nous permettre de faire reculer l’ensemble des fléaux dont nous parlons aujourd’hui, qui font partie un peu des vestiges des conceptions moyenâgeuses qui existent encore dans nos différents pays ».

Enfin, le chef de l’Etat a souhaité que « les décisions les meilleures soient prises pour faire en sorte que les jeunes et les femmes aient véritablement leur place dans le développement de nos pays ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé