Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) par ailleurs Chef de file de l’opposition politique au Burkina (CFOP) est allé rendre une visite de courtoisie au nouveau président de l’Assemblée nationale, Alassane Sakandé, ce vendredi 15 septembre 2017.

Cette visite du CFOP au président de l’AN avait pour objet de féliciter et encourager celui-là même qui a été élu au perchoir de l’hémicycle le 8 septembre dernier en remplacement de Salif Diallo décédé le 19 août. Un devoir républicain pour Zéphirin Diabré qui dit être convaincu que le nouveau président travaillera à trouver la dynamique nécessaire au sein de l’hémicycle de sorte qu’opposition et majorité sachent trouver la formule pour regarder dans la même direction dans l’intérêt supérieur du pays.

A l’occasion, Zéphirin Diabré a confié que l’opposition n’a pas présenté de candidat lors de l’élection du nouveau président de l’Assemblée, parce qu’elle a estimé qu’il n’y avait pas d’opportunité à ouvrir un débat électoral vu les circonstances et qu’il fallait laisser le parti au pouvoir d’assurer la continuité de la charge. «Cela étant, nous sommes toujours dans l’opposition et la majorité est toujours présente. Chacun continuera de jouer son rôle au-delà de cet évènement ponctuel et cela dans le respect des lois et règlements de la république et avec l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le comportement de l’opposition politique burkinabè et mon comportement propre à moi», a laissé entendre M. Diabré à sa sortie d’audience.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir