Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

POLITIQUE

La présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC), Nathalie Somé, a été placée sous mandat de dépôt et écrouée ce mercredi 6 septembre 2017.

La présidente du CSC était sur la sellette depuis les investigations de  l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) qui s’était penchée sur la gestion de la somme de plus d’un milliard de FCFA mise à la disposition du CSC pour l’organisation des élections couplées du 29 novembre 2015.

Les conclusions de l’ASCE-LC mettaient en cause le Directeur de l’administration et des finances (DAF), la présidente et le directeur des marchés publics de l’institution et les sommaient de rembourser près de 650 millions de FCFA.

Hier mardi 5 septembre 2017, c’est son DAF, Souleymane Séré qui était écroué à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) après avoir a été entendu par un juge d’instruction. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir