Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

POLITIQUE

Le successeur du défunt président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, sera connu le vendredi 8 septembre 2017. C’est cette date qui a été choisie par la représentation nationale pour élire le nouveau président du parlement. Dans cette optique, le 1er vice-président, Me Bénéwendé Stanislas Sankara a procédé à l’ouverture, dans la matinée de ce jeudi 31 août 2017, de la troisième session extraordinaire de l’année 2017.

Mais bien avant cette date, le parlement a procédé ce jeudi au remplacement du siège laissé vacant suite au décès. Conformément à l’article 160 alinéa 2 du Code électoral, c’est Albert Bamogo, 2e suppléant dans la liste nationale du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) qui occupera le siège vacant. 

Présent à la plénière, son mandat a été validé par acclamation. A compter de cette date donc, il intègre l’Assemblée nationale et les 127 députés sont désormais au complet.

Cette étape passée, Me Bénéwendé Sankara a annoncé que l’élection du nouveau président se tiendra le vendredi 8 septembre à 10 heures en séance plénière. Avant de lever la séance, il a rappelé les dispositions portant élection du président de l’Assemblée nationale.

Selon l’article 15 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le président est élu au scrutin secret à la tribune. Il doit être élu à la majorité absolue au premier tour et à la majorité simple au deuxième tour. Aussi, il a indiqué que les déclarations de candidatures doivent être déposées au secrétariat de l’Assemblée nationale au moins une heure avant l’ouverture de la séance appelant l’élection du Président et affichées sans délai.

A l’issue de la plénière, le nouveau député Albert Bamogo, par ailleurs maire de l'arrondissement 9 de Ouagadougou, a refusé de se prononcer devant la presse. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé