Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé ce mardi qu'il se rendrait prochainement dans la capitale du Burkina Faso, notamment pour parler de la crise migratoire.

Le président français  a annoncé mardi qu'il se rendrait «prochainement" à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, dans le cadre de ses efforts diplomatiques pour créer un «axe intégré entre Afrique, Méditerranée, et Europe», notamment sur la crise migratoire, rapporte Europe 1. Emmanuel Macron s’exprimait à l'Elysée alors qu'il livrait les grandes lignes de sa politique étrangère lors du traditionnel discours du chef de l’État français aux 170 ambassadeurs de France dans le monde.

«L'Afrique n'est pas seulement le continent des crises, c'est un continent d'avenir, nous ne pouvons pas le laisser seul (…) Je me rendrai prochainement à Ouagadougou (à la mi-novembre probablement, NDLR) pour porter ce message», annonce M. Macron. Le journal Le Monde pour sa part croit savoir que dans la capitale burkinabè, Emmanuel Macron va prononcer un discours dessinant les grandes lignes de la politique française en Afrique.

Lundi 28 août, un mini-sommet Europe-Afrique organisé à Paris sur la crise migratoire a débouché sur une feuille de route visant à renforcer le soutien aux pays africains qui, tels le Niger et le Tchad, pourraient servir de "hotspots". Les dirigeants européens proposent, entre autres solutions, d’identifier les réfugiés «dès le territoire africain».

Il s’agit de lancer la procédure d'asile en Afrique, «dans des zones identifiées, pleinement sûres, au Niger et au Tchad». L'identification des candidats éligibles à l'asile se fera «sur des listes fermées» du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et concernera «des migrants d'ores et déjà identifiés par le HCR et résidant dans ces pays de passage», précise le chef de l'État français.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir