Aujourd'hui,
URGENT
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»

POLITIQUE

Salifou Diallo, président du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et également président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, a tiré sa révérence ce 19 août à Paris. Pour bon nombre de personnalités du pays, c’est une grande perte pour la Nation.

Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique
« Aujourd’hui, vous savez c’est une grande tristesse qui nous anime. Une grande consternation d’apprendre la perte cruelle du président Salifou Diallo. Et nos pensées vont bien entendu à l’endroit de sa famille, à son épouse, à ses enfants, à ses amis politiques, à ses camarades compagnons députés, à l’ensemble de la Nation. C’est un grand homme politique qui a marqué l’histoire de notre pays et de notre démocratie par son engagement, sa détermination et son courage. J’ai eu l’occasion de travailler avec lui en siégeant dans les gouvernements sous le président Blaise Compaoré. Et récemment, à la faveur des évènements que ce pays a connus en 2014, nous avons combattu côte à côte pour empêcher la mise en place du Sénat et la révision de l’article 37. De toutes ces étapes, je retiens de lui une image d’un homme politique déterminé, très engagé, très entier et qui aime bien le combat politique, mais aussi un grand stratège, qui est toujours pourvoyeur d’idées en matière de stratégie. C’est une grande perte pour le Burkina Faso et on ne peut que souhaiter qu’il repose en paix et que la terre très libre de notre pays lui soit légère.»

Sams’K Le Jah, artiste musicien et acteur de la société civile
«Il sera évidemment difficile de remplacer un monsieur de sa trempe. C’est vraiment une grosse perte. Et nous espérons que les politiciens sauront trouver les intelligences positives pour que cette perte n’affecte pas la marche du pays. Parce qu’une chose est évidente, il y aura des redistributions de cartes. Et à ce niveau il ne faudrait pas que les intérêts égoïstes prennent le pas sur ceux de la Nation.»

Achille Tapsoba, Président du CDP (opposition)
«C’est avec surprise que nous avons accueilli la triste nouvelle, faisant cas de la disparition du président de l’Assemblée Nationale, monsieur Salifou Diallo. Alors, nous pouvons dire que c’est un homme politique que nous avons perdu. Un homme politique qui a animé la scène politique pendant des décennies et qui n’est plus à présenter au burkinabè. C’était également un homme d’Etat dans la mesure où jusque-là, il était président d’une institution de la République. Et à ces deux titres là, nous estimons que c’est une perte pour le pays et que nous devons lui rendre un hommage mérité.»

Laurence Ilboudo Marshall, député du MPP à l’Assemblée nationale 
«Nous sommes choqués parce que c’est quelqu’un qui était debout. Il est parti de Ouagadougou debout, nous avons eu des séances de travail et il m’a même laissé des instructions sur certains dossiers que nous devions conduire ensemble. Donc, ce matin, quand nous l’avons appris, je pensais que c’était une blague faite par certaines personnes. Hélas quand il y a eu confirmation, ça été le choc parce qu’on ne s’y attendait pas. Mais quand c’est la volonté de Dieu, il faut s’y plier et puis prier pour le repos de son âme, prier pour sa famille. C’est un grand homme politique qui aimé le Burkina Faso, au-dessus de tout. Il a aimé ce pays-là plus que sa propre vie à lui et c’est ce que je retiens de cet homme.»

Armand Beouindé, Maire de la ville de Ouagadougou 
«C’était un acteur important de l’avènement de la démocratie. Et aujourd’hui, nous pleurons la disparition d’un grand homme. Nos pensées vont à sa famille et nous nous apprêtons à célébrer ses obsèques. Je retiens de lui que c’était un homme de conviction, un homme déterminé, un homme courageux. Il nous laisse un souvenir de quelqu’un qui a su dire très tôt non à l’arbitraire. Non à l’imposture, et il a été d’un apport important pour la naissance du MPP et pour le retour à la démocratie au Burkina Faso. C’est un coup dur pour notre parti, en ce sens qu’il venait d’être porté à la tête du MPP comme étant le président. Et quand le leader n’est pas là, il faut qu’on se resserre les coudes pour assumer la suite de l’histoire du Burkina Faso.»
 
Jean Hubert Bazié, député à l’Assemblée Nationale
«J’ai accueilli la nouvelle avec tristesse. Parce que chaque fois qu’un être humain disparaît, c’est une part de l’humanité aussi qui s’en va. C’est un homme politique d’envergure qui aura marqué la vie politique au Faso particulièrement depuis la révolution d’août 1983. Il a été de toutes les batailles, il est de toutes les mémoires et nous pouvons que nous incliner devant sa disparition, en attendant que les autorités compétentes puissent officiellement organiser l’hommage certainement qui lui sera rendu. Donc, je salue le combattant, je salue sa mémoire et je lui souhaite comme cela se doit en pareille circonstance que la terre lui soit légère.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé