Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

POLITIQUE

Nouvelle attaque meurtrière sur l'avenue Kwamé Nkrumah, à Ouagadougou au Burkina Faso. Le café restaurant Istanbul a été pris pour cible par des assaillants dans la soirée de ce dimanche 13 août 2017. Sur les lieux de l’attaque ce lundi matin, nous avons rencontré le parqueur dudit restaurant. Selon son témoignage, il s’agirait de deux terroristes, l’un de teint clair et l’autre de teint noir.


«Nous étions entrain de parquer les motos et les véhicules lorsque les deux terroristes sont arrivés. Ils ont d’abord fait semblant de garer leur moto. En tant que parqueur, je me suis approché pour les recevoir mais ils ne m’ont pas répondu. Et c’est dès que j’ai donné le dos que j’ai entendu le premier coup de feu. Pris par la panique, je me suis écroulé et je me suis relevé quelques instants après pour traverser la rue et me refugier. Je croyais qu’ils avaient fini avec moi déjà (il se met à rire). J’affirme qu’ils étaient deux personnes habillées en blousons et ils étaient à moto. L’un était de teint clair et l’autre de teint noir», a témoigné Assane Yébré. Il faut signaler que M. Yébré est blessé à ses deux mains. 

La mère de Bilhal Dahifoulha, traumatisée par la disparution de son fils

 

Le dernier bilan de cet attentat fait état d'au moins 18 morts et d'une dizaine de blessés selon le gouvernement sans pouvoir communiquer la nationalité des victimes. Sur les lieux, c’est le désarroi à l’image d’une dame de nationalité canadienne et d’origine algérienne, à la recherche de son fils disparu du nom de Bilhal Dahifoulha. «Nous avons retrouvé l’ami de mon fils qui a été opéré à l’hôpital et il se porte bien. Il a témoigné à son réveil à l’hôpital que c’est mon fils qui l’a couvert lors des tirs. Il a affirmé que mon fils serait décédé puisqu’il a reçu des balles. Nous avons fait le tour de certains hôpitaux en vain», a témoigné la mère de Bilhal Dahifoulha.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé