Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

L’ONG Diakonia et ses partenaires ont présenté à la presse ce mercredi 2 août 2017 à Ouagadougou, la version interface dynamique et interactive du Présimètre. Avec cette plateforme, les citoyens ont désormais la possibilité de partager leurs préoccupations, leurs opinions et surtout apprécier le niveau de mise en œuvre des engagements du président du Faso. L’interface est disponible sur www.presimetre.bf et le suivi citoyen ne peut se faire que via une inscription en ligne avec une adresse mail valide.

Le Présimètre est un programme de redevabilité politique et socioéconomique s’appuyant sur le monitoring citoyen des politiques publiques et les technologies de l’information et de la communication. Selon ses initiateurs, le Présimètre désigne le nom du programme mais s’appuie sur une plateforme technologique.

Le Présimètre se veut donc « un trame du programme de redevabilité » et « un outil de mesure des performances de mise en œuvre des politiques publiques ». Selon Luther Yaméogo, directeur pays de l’ONG Diakonia, l’approche utilisée est celle du suivi participatif ou citoyen.

La plateforme a répertorié 85 engagements du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Lesdits engagements sont contenus dans le projet de société du président et dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Le Présimètre a mis l’accent sur cinq engagements prioritaires du chef de l’Etat à savoir : l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement ainsi que les questions émergentes comme la sécurité.

En s’inscrivant donc sur la plateforme, les citoyens auront donc la possibilité d’évaluer la mise en œuvre ou la concrétisation de ses engagements. 

« A cet égard, les citoyens peuvent donc en s’inscrivant faire des critiques mais surtout apprécier le niveau. Nous constatons aujourd’hui que le président du Faso a été élu depuis 582 jours. Ce qui signifie qu’il a déjà fait 32% de son mandat. Nous estimons que les citoyens peuvent maintenant s’interroger, apprécier et faire des propositions sur la destination du train Burkina Faso » a indiqué Luther Yaméogo.

Pour ce dernier donc, l’objectif du Présimètre se veut une mesure des performances et du niveau d’implémentation des politiques publiques pendant le mandat du chef de l’Etat.

Notons qu’en dehors de la possibilité d’évaluation, les citoyens pourront lire à chaque mois la note conjoncturelle signée par le journaliste Boureima Salouka. La note conceptuelle a pour objectif, selon son auteur, de « susciter la réflexion, faire agir, réagir et interpeller par  une analyse subjective et assumée de l’actualité politique au Burkina Faso cernée sous le prisme de la redevabilité et de la veille citoyenne ».

Et pour la représentante de l’Union européenne, Anouck Van Neck, cet outil est à promouvoir car il va permettre à tous les citoyens de participer au processus démocratique. Pour elle, le Présimètre est aussi « une bonne source d’information fiable pour les journalistes ».

In fine, pour les initiateurs et les partenaires, le Présimètre doit être complété par le travail quotidien de la presse et de la société civile. Par ailleurs, la quinzaine d’organisation nationales partenaires serviront de relais au niveau des couches qui n’auront pas accès à la plateforme.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir