Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

POLITIQUE

L’ONG Diakonia et ses partenaires ont présenté à la presse ce mercredi 2 août 2017 à Ouagadougou, la version interface dynamique et interactive du Présimètre. Avec cette plateforme, les citoyens ont désormais la possibilité de partager leurs préoccupations, leurs opinions et surtout apprécier le niveau de mise en œuvre des engagements du président du Faso. L’interface est disponible sur www.presimetre.bf et le suivi citoyen ne peut se faire que via une inscription en ligne avec une adresse mail valide.

Le Présimètre est un programme de redevabilité politique et socioéconomique s’appuyant sur le monitoring citoyen des politiques publiques et les technologies de l’information et de la communication. Selon ses initiateurs, le Présimètre désigne le nom du programme mais s’appuie sur une plateforme technologique.

Le Présimètre se veut donc « un trame du programme de redevabilité » et « un outil de mesure des performances de mise en œuvre des politiques publiques ». Selon Luther Yaméogo, directeur pays de l’ONG Diakonia, l’approche utilisée est celle du suivi participatif ou citoyen.

La plateforme a répertorié 85 engagements du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Lesdits engagements sont contenus dans le projet de société du président et dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Le Présimètre a mis l’accent sur cinq engagements prioritaires du chef de l’Etat à savoir : l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement ainsi que les questions émergentes comme la sécurité.

En s’inscrivant donc sur la plateforme, les citoyens auront donc la possibilité d’évaluer la mise en œuvre ou la concrétisation de ses engagements. 

« A cet égard, les citoyens peuvent donc en s’inscrivant faire des critiques mais surtout apprécier le niveau. Nous constatons aujourd’hui que le président du Faso a été élu depuis 582 jours. Ce qui signifie qu’il a déjà fait 32% de son mandat. Nous estimons que les citoyens peuvent maintenant s’interroger, apprécier et faire des propositions sur la destination du train Burkina Faso » a indiqué Luther Yaméogo.

Pour ce dernier donc, l’objectif du Présimètre se veut une mesure des performances et du niveau d’implémentation des politiques publiques pendant le mandat du chef de l’Etat.

Notons qu’en dehors de la possibilité d’évaluation, les citoyens pourront lire à chaque mois la note conjoncturelle signée par le journaliste Boureima Salouka. La note conceptuelle a pour objectif, selon son auteur, de « susciter la réflexion, faire agir, réagir et interpeller par  une analyse subjective et assumée de l’actualité politique au Burkina Faso cernée sous le prisme de la redevabilité et de la veille citoyenne ».

Et pour la représentante de l’Union européenne, Anouck Van Neck, cet outil est à promouvoir car il va permettre à tous les citoyens de participer au processus démocratique. Pour elle, le Présimètre est aussi « une bonne source d’information fiable pour les journalistes ».

In fine, pour les initiateurs et les partenaires, le Présimètre doit être complété par le travail quotidien de la presse et de la société civile. Par ailleurs, la quinzaine d’organisation nationales partenaires serviront de relais au niveau des couches qui n’auront pas accès à la plateforme.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé