Aujourd'hui,
URGENT
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 

POLITIQUE

L’ONG Diakonia et ses partenaires ont présenté à la presse ce mercredi 2 août 2017 à Ouagadougou, la version interface dynamique et interactive du Présimètre. Avec cette plateforme, les citoyens ont désormais la possibilité de partager leurs préoccupations, leurs opinions et surtout apprécier le niveau de mise en œuvre des engagements du président du Faso. L’interface est disponible sur www.presimetre.bf et le suivi citoyen ne peut se faire que via une inscription en ligne avec une adresse mail valide.

Le Présimètre est un programme de redevabilité politique et socioéconomique s’appuyant sur le monitoring citoyen des politiques publiques et les technologies de l’information et de la communication. Selon ses initiateurs, le Présimètre désigne le nom du programme mais s’appuie sur une plateforme technologique.

Le Présimètre se veut donc « un trame du programme de redevabilité » et « un outil de mesure des performances de mise en œuvre des politiques publiques ». Selon Luther Yaméogo, directeur pays de l’ONG Diakonia, l’approche utilisée est celle du suivi participatif ou citoyen.

La plateforme a répertorié 85 engagements du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Lesdits engagements sont contenus dans le projet de société du président et dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Le Présimètre a mis l’accent sur cinq engagements prioritaires du chef de l’Etat à savoir : l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement ainsi que les questions émergentes comme la sécurité.

En s’inscrivant donc sur la plateforme, les citoyens auront donc la possibilité d’évaluer la mise en œuvre ou la concrétisation de ses engagements. 

« A cet égard, les citoyens peuvent donc en s’inscrivant faire des critiques mais surtout apprécier le niveau. Nous constatons aujourd’hui que le président du Faso a été élu depuis 582 jours. Ce qui signifie qu’il a déjà fait 32% de son mandat. Nous estimons que les citoyens peuvent maintenant s’interroger, apprécier et faire des propositions sur la destination du train Burkina Faso » a indiqué Luther Yaméogo.

Pour ce dernier donc, l’objectif du Présimètre se veut une mesure des performances et du niveau d’implémentation des politiques publiques pendant le mandat du chef de l’Etat.

Notons qu’en dehors de la possibilité d’évaluation, les citoyens pourront lire à chaque mois la note conjoncturelle signée par le journaliste Boureima Salouka. La note conceptuelle a pour objectif, selon son auteur, de « susciter la réflexion, faire agir, réagir et interpeller par  une analyse subjective et assumée de l’actualité politique au Burkina Faso cernée sous le prisme de la redevabilité et de la veille citoyenne ».

Et pour la représentante de l’Union européenne, Anouck Van Neck, cet outil est à promouvoir car il va permettre à tous les citoyens de participer au processus démocratique. Pour elle, le Présimètre est aussi « une bonne source d’information fiable pour les journalistes ».

In fine, pour les initiateurs et les partenaires, le Présimètre doit être complété par le travail quotidien de la presse et de la société civile. Par ailleurs, la quinzaine d’organisation nationales partenaires serviront de relais au niveau des couches qui n’auront pas accès à la plateforme.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé