Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

POLITIQUE

L’armée burkinabè à de nouveaux chefs, nommés par des décrets du chef de l’Etat signés le 1er août et rendus publics ce 2 août 2017. 


Au terme de ces décrets, le colonel-major Jaen Calvin Traoré est nommé sous-chef opération de l’Etat-major général des armées.  Le colonel Gilles Bationo cède son fauteuil de commandant de la deuxième région militaire (Bobo Dioulasso) au colonel Edmond Compaoré.  Il s’installe dans celui de la première région militaire, à Kaya.

Le colonel Pierre Ouédraogo devient le commandant de la troisième région militaire (Ouagadougou), tandis que le colonel Ernest Kisbeogo, est nommé commandant de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers.

Le colonel Blaise Ouédraogo, lui, devient chef d’état-major adjoint de la gendarmerie, cumulativement avec les fonctions de commandant de la troisième région de gendarmerie.

Le lieutenant-colonel Yves Patrick Ouédraogo et le commandant Paul Henri Damiba sont nommés respectivement chefs de corps de l’Académie militaire Georges Namoano de Pô et du 12e Régiment d’infanterie commando (RIC) de Ouahigouya.

Le commandant Wilfried Ouédraogo prend les commandes du 22e  RIC basé à Gaoua et le commandant Souleymane Sanou, ceux du 23e RIC, basé à Dédougou.

Le 31e Régiment d’infanterie commando de Tenkodogo sera désormais sous le commandement du chef de bataillon Fabien Sorgho. Le commandant Victor Tankoano devient chef de corps de l’Ecole nationale des sous-officiers d’active. 

Le 25 juillet dernier, de nouveaux chefs avaient été nommés à la tête des trois régions de gendarmerie. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé