Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

POLITIQUE

Le ministre d'Etat, ministre de la Sécurité Simon Compaoré, préside la revue à mi-parcours du Cadre sectoriel de dialogue "Défense-Sécurité" (CSD-DS). Il a, à ses côtés son collègue de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean Claude Bouda, et celui de la Justice, des Droits humaines et de la Promotion civique, Garde des Sceaux,  René Bagoro.


Cette revue à mi-parcours s'inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Son objectif, selon le ministre de la Sécurité, est de faire l'état de mise en œuvre des actions du PNDES qui concernent le CSD-DS au premier semestre de 2017. «Il s'agit plus spécifiquement de faire le bilan de mise en œuvre des plans sectoriels de janvier à juin 2017, faire le point sur le fonctionnement du CSD et sur la mise en œuvre des recommandations de janvier à juin 2017, formuler des perspectives pour le reste de l'année 2017 et valider le rapport sectoriel de performance à mi-parcours», a précisé  Simon Compaoré.

Et de poursuivre en ces termes: «En attendant, nous retenons que le taux de réalisation des produits concernant notre secteur est relativement satisfaisant à ce stade de l'année. En effet, sur un total de dix-sept (17) produits, deux (02) ont été entièrement réalisés et les autres sont en cours soit un taux de réalisation physique estimé à 24,61% et une exécution financière de 25,24%. Nous restons convaincus que ce taux s'améliorera d'ici la prochaine revue au regard de l'engagement des acteurs que nous sommes».

Prennent part à cette revue annuelle du CSD-DS, les représentants des ministères en charge de la Sécurité, de la Défense, de la Justice, de l'Administration territoriale, les Partenaires techniques et financiers, les faîtières des collectivités, le secteur privé, la société civile...

DCPM / Sécurité

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé