Aujourd'hui,
URGENT
Houndé: un octogénaire battu à mort ce jeudi 17 août 2017 pour sorcellerie une foule en colère (Sidwaya).
Terrorisme: la Cedeao offre 30 millions de FCFA au Burkina pour la prise en charge des blessés de l'attaque de l'Aziz Istanbul.
Ouagadougou: les travaux de réhabilitation de l'hôtel Azalaï, saccagé lors de l'insurrection de 2014, vont débuter en septembre.
Terrorisme: les corps des deux Imams koweïtiens tués lors de l'attaque de l'Aziz Istanbul ont été rapatriés mercredi.
Nécro : Talata Dominique Kafando, ancien ministre, ancien député, est décédé mardi 15 août 2017 à Boulsa.
Sierra-Léone:  le gouvernement burkinabè présente ses condoléances aux familles des victimes des inondations de Freetown.
Terrorisme: le commando qui a attaqué le café Istanbul est "probablement venu du nord du Mali ou près de la frontière" (source sécuritaire).
Ouagadougou: un camion percute mortellement un conducteur de tricycle sur le boulevard des martyrs de l’insurrection ce 16 août (Omega).
Burkina : "aucun couvre-feu n'a été décrété par les autorités après l'attaque terroriste contre le Café Istanbul" (MATD).
Café Instanbul: Un deuil national de trois jours décrété pour compter de ce lundi 14 août. 

POLITIQUE

La conférence au sommet des chefs d'Etats du 6e traité d'amitié et de coopération entre la côte d'ivoire et le Burkina Faso a ouvert ses portes ce mardi 18 juillet 2017 à Ouagadougou. Le "clap" d'ouverture a été donné par les présidents ivoirien et burkinabè, Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kabore.


Avant d'entamer les travaux qui aboutiront à la signature d'une dizaine d'accords validés hier lundi par le conseil conjoint des deux gouvernements, les deux présidents ont prononcé leurs discours officiels en présence de nombreuses personnalités.

Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, le Tac est un instrument qui «permet de réaliser des progrès dans plusieurs secteurs clés du développement» des deux pays.

Les secteurs au menu de ce 6e tac sont, entre autres, les infrastructures routières et ferroviaires, l'énergie, la diplomatie, la libre circulation des personnes et des biens, la défense et la sécurité, la coopération administrative transfrontalière et les échanges commerciaux.

«Les peuples ivoirien et burkinabè partagent légitimement de fortes attentes vis à vis  du traité d'amitié et de coopération, singulièrement des conclusions de la présente session. Il est de notre devoir de les satisfaire pour faire du couple ivoiro-burkinabè le moteur de l'intégration sous régionale et un exemple de réussite pour nos populations», a indiqué le président du Faso, Roch Kaboré.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, pour sa part fait remarquer que la tenue régulière du Tac est un exemple de réussite de coopération sud-sud. Pour lui, au vu de la maturité du traité, l'axe Ouagadougou-Yamoussoukro devra se muer en «un axe économique et politique» majeur dans la sous-région.

Pour ce faire il a demandé aux deux gouvernements plus d'audace et de célérité dans la mise œuvre des décisions prises à l'issue de ce sommet pour le bonheur des deux peuples.

Notons que la conférence au sommet sera sanctionnée par un communiqué final et la signature des accords retenus par les deux présidents. A la mi journée, 11 accords bilatéraux avaient été adoptés par les deux chefs d'Etats. Nous y reviendrons.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes initié par le gouvernement est:

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé