Aujourd'hui,
URGENT
Meeting du CED: le Naaba Kiiba de Tampouy met en garde Pascal Zaïda
USA : la dernière version du décret anti-immigration du président américain a été bloquée par la justice.
Développement : le président de la BAD assure que l’Afrique détient la clé pour nourrir 9 milliards de personnes d’ici à 2050. 
Education : le Conseil des ministres approuve le recrutement de 250 enseignants dans les domaines techniques et 400 conseillers techniques.
Santé: un projet de loi portant fonction publique hospitalière adopté en conseil des ministres.
Finances: les dépenses des collectivités territoriales en 2015 se chiffraient à 182 milliards de FCFA. 76 milliards de FCFA exécutés.
Finances: les recettes des collectivités territoriales en 2015 estimées à 181,32 milliards de FCFA. 62% mobilisés (Conseil des ministres).
Football: la saison 2017-2018 du «Fasofoot», championnat national, débute ce vendredi 20 octobre. 
Justice: le MBDHP appelle à une marche le 4 novembre 2017 pour réclamer le jugement des dossiers de l'insurrection et du putsch.
Kenya : une membre de la commission électorale démissionne, en accusant ses collègues de partialité.

POLITIQUE

La conférence au sommet des chefs d'Etats du 6e traité d'amitié et de coopération entre la côte d'ivoire et le Burkina Faso a ouvert ses portes ce mardi 18 juillet 2017 à Ouagadougou. Le "clap" d'ouverture a été donné par les présidents ivoirien et burkinabè, Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kabore.


Avant d'entamer les travaux qui aboutiront à la signature d'une dizaine d'accords validés hier lundi par le conseil conjoint des deux gouvernements, les deux présidents ont prononcé leurs discours officiels en présence de nombreuses personnalités.

Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, le Tac est un instrument qui «permet de réaliser des progrès dans plusieurs secteurs clés du développement» des deux pays.

Les secteurs au menu de ce 6e tac sont, entre autres, les infrastructures routières et ferroviaires, l'énergie, la diplomatie, la libre circulation des personnes et des biens, la défense et la sécurité, la coopération administrative transfrontalière et les échanges commerciaux.

«Les peuples ivoirien et burkinabè partagent légitimement de fortes attentes vis à vis  du traité d'amitié et de coopération, singulièrement des conclusions de la présente session. Il est de notre devoir de les satisfaire pour faire du couple ivoiro-burkinabè le moteur de l'intégration sous régionale et un exemple de réussite pour nos populations», a indiqué le président du Faso, Roch Kaboré.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, pour sa part fait remarquer que la tenue régulière du Tac est un exemple de réussite de coopération sud-sud. Pour lui, au vu de la maturité du traité, l'axe Ouagadougou-Yamoussoukro devra se muer en «un axe économique et politique» majeur dans la sous-région.

Pour ce faire il a demandé aux deux gouvernements plus d'audace et de célérité dans la mise œuvre des décisions prises à l'issue de ce sommet pour le bonheur des deux peuples.

Notons que la conférence au sommet sera sanctionnée par un communiqué final et la signature des accords retenus par les deux présidents. A la mi journée, 11 accords bilatéraux avaient été adoptés par les deux chefs d'Etats. Nous y reviendrons.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Les députés démissionnaires du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) doivent purement et simplement rendre leur mandat et quitter le parti.

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé