Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

La conférence au sommet des chefs d'Etats du 6e traité d'amitié et de coopération entre la côte d'ivoire et le Burkina Faso a ouvert ses portes ce mardi 18 juillet 2017 à Ouagadougou. Le "clap" d'ouverture a été donné par les présidents ivoirien et burkinabè, Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kabore.


Avant d'entamer les travaux qui aboutiront à la signature d'une dizaine d'accords validés hier lundi par le conseil conjoint des deux gouvernements, les deux présidents ont prononcé leurs discours officiels en présence de nombreuses personnalités.

Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, le Tac est un instrument qui «permet de réaliser des progrès dans plusieurs secteurs clés du développement» des deux pays.

Les secteurs au menu de ce 6e tac sont, entre autres, les infrastructures routières et ferroviaires, l'énergie, la diplomatie, la libre circulation des personnes et des biens, la défense et la sécurité, la coopération administrative transfrontalière et les échanges commerciaux.

«Les peuples ivoirien et burkinabè partagent légitimement de fortes attentes vis à vis  du traité d'amitié et de coopération, singulièrement des conclusions de la présente session. Il est de notre devoir de les satisfaire pour faire du couple ivoiro-burkinabè le moteur de l'intégration sous régionale et un exemple de réussite pour nos populations», a indiqué le président du Faso, Roch Kaboré.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, pour sa part fait remarquer que la tenue régulière du Tac est un exemple de réussite de coopération sud-sud. Pour lui, au vu de la maturité du traité, l'axe Ouagadougou-Yamoussoukro devra se muer en «un axe économique et politique» majeur dans la sous-région.

Pour ce faire il a demandé aux deux gouvernements plus d'audace et de célérité dans la mise œuvre des décisions prises à l'issue de ce sommet pour le bonheur des deux peuples.

Notons que la conférence au sommet sera sanctionnée par un communiqué final et la signature des accords retenus par les deux présidents. A la mi journée, 11 accords bilatéraux avaient été adoptés par les deux chefs d'Etats. Nous y reviendrons.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir