Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Syndicat des travailleurs de l'action sociale (Syntas) annonce une grève de 96h à compter du 19 décembre.
Côte d’Ivoire : 4 blessés dans le crash d’un hélicoptère ce jeudi 14 décembre aux alentours de l’aéroport Félix Houphouet Boigny (aouaga.com).
Justice: «Le gouvernement espère un traitement diligent» du dossier Norbert Zongo (Rémis Dandjinou, porte parole).
Burkina: l’hebdomadaire Conseil des ministres est prévu pour ce jeudi 14 décembre 2017.
G5 Sahel: Roch Marc Christian Kaboré se rend à Paris le 13 décembre 2017 pour prendre part à une réunion internationale.
politique: démission de Larba Yarga, 2ème secrétaire adjoint aux affaires juridiques chargé du contentieux électoral du BPN du MPP.
Cinéma: «Thom» de Tahirou Ouédraogo meilleur film au festival Toukountchi
Etats-Unis:  explosion à New York, 4 blessés aucune perte en vie humaine, «une tentative d'attentat terroriste» selon le maire
11-Décembre: 5 000 défilants dont 1 700 militaires, paramilitaires et 3 300 civils ont pris part à la parade du 11-décembre 2017 à Gaoua 
11-Décembre: "Nous avons la responsabilité de bâtir ensemble une Nation prospère et respectée"(Roch Kaboré)

POLITIQUE

La conférence au sommet des chefs d'Etats du 6e traité d'amitié et de coopération entre la côte d'ivoire et le Burkina Faso a ouvert ses portes ce mardi 18 juillet 2017 à Ouagadougou. Le "clap" d'ouverture a été donné par les présidents ivoirien et burkinabè, Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kabore.


Avant d'entamer les travaux qui aboutiront à la signature d'une dizaine d'accords validés hier lundi par le conseil conjoint des deux gouvernements, les deux présidents ont prononcé leurs discours officiels en présence de nombreuses personnalités.

Pour le président du Faso, Roch Marc Christian Kabore, le Tac est un instrument qui «permet de réaliser des progrès dans plusieurs secteurs clés du développement» des deux pays.

Les secteurs au menu de ce 6e tac sont, entre autres, les infrastructures routières et ferroviaires, l'énergie, la diplomatie, la libre circulation des personnes et des biens, la défense et la sécurité, la coopération administrative transfrontalière et les échanges commerciaux.

«Les peuples ivoirien et burkinabè partagent légitimement de fortes attentes vis à vis  du traité d'amitié et de coopération, singulièrement des conclusions de la présente session. Il est de notre devoir de les satisfaire pour faire du couple ivoiro-burkinabè le moteur de l'intégration sous régionale et un exemple de réussite pour nos populations», a indiqué le président du Faso, Roch Kaboré.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, pour sa part fait remarquer que la tenue régulière du Tac est un exemple de réussite de coopération sud-sud. Pour lui, au vu de la maturité du traité, l'axe Ouagadougou-Yamoussoukro devra se muer en «un axe économique et politique» majeur dans la sous-région.

Pour ce faire il a demandé aux deux gouvernements plus d'audace et de célérité dans la mise œuvre des décisions prises à l'issue de ce sommet pour le bonheur des deux peuples.

Notons que la conférence au sommet sera sanctionnée par un communiqué final et la signature des accords retenus par les deux présidents. A la mi journée, 11 accords bilatéraux avaient été adoptés par les deux chefs d'Etats. Nous y reviendrons.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir