Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

POLITIQUE

Michel Kafando, président de la transition au Burkina Faso, est arrivé mardi à Bujumbura dans un contexte marqué par une dégradation des relations entre le Burundi et l'Organisation des Nations Unies.



« Il s'agit d'une visite protocolaire, car le nouvel envoyé spécial vient pour rencontrer et faire connaissance avec le président Pierre Nkurunziza, se présenter pour un premier contact », a annoncé une source onusienne, ajoutant que « M. Kafando doit rencontrer le ministre burundais des Relations extérieures, Alain-Aimé Nyamitwe, demain (mercredi), avant de rencontrer le président Nkurunziza jeudi matin probablement.»

L'envoyé spécial de l'ONU se rendra ensuite en Tanzanie où une rencontre est prévue avec l'ancien président Benjamin Mkapa, le facilitateur dans la crise burundaise. Michel Kafando se rendra également à Kampala, pour discuter avec le médiateur principal, le président ougandais Yoweri Museveni.

Le Burundi est en proie à une crise politique émaillée de violences depuis la candidature en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et sa réélection en juillet de la même année.
 
Le prédécesseur de M. Kafando, Jamal Benomar, qui occupait ce poste depuis novembre 2015, était très critiqué par le gouvernement burundais, qui avait même réclamé sa démission.

Source: AFP/BBC

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé