Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

POLITIQUE

En marge de la journée mondiale de lutte contre la désertification, le gouvernement burkinabè a tenu à rendre hommage au secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification, feu Hama Arba Diallo, à travers un baptême de rue.  L’avenue de l’Olympisme, située au secteur 7 de la ville de Ouagadougou en face du Stade du 4 août, est désormais baptisée «Avenue Hama Arba Diallo». La cérémonie a eu lieu ce jeudi 15 juin 2017 en présence des autorités politico-administratives.


Né le 23 mars 1939, Hama Arba Diallo a été un fonctionnaire international. Après des études aux Etats-Unis, il avait intégré le système des Nations-Unies et avait représenté le Burkina dans de nombreux pays (Nigeria, Chine, États-Unis) avant de rejoindre le siège de l’ONU. Il y officiait en tant que secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification, avant de démissionner, en 2007.

On se rappelle que lors d’une manifestation de l’opposition politique au Burkina, c’est lui qui avait brandi le carton rouge contre Blaise Compaoré pour lui rappeler que son mandat prenait fin en 2015. Il a tiré sa révérence à 75 ans dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2014 des suites d’une courte maladie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir