Aujourd'hui,
URGENT
Meeting du CED: le Naaba Kiiba de Tampouy met en garde Pascal Zaïda
USA : la dernière version du décret anti-immigration du président américain a été bloquée par la justice.
Développement : le président de la BAD assure que l’Afrique détient la clé pour nourrir 9 milliards de personnes d’ici à 2050. 
Education : le Conseil des ministres approuve le recrutement de 250 enseignants dans les domaines techniques et 400 conseillers techniques.
Santé: un projet de loi portant fonction publique hospitalière adopté en conseil des ministres.
Finances: les dépenses des collectivités territoriales en 2015 se chiffraient à 182 milliards de FCFA. 76 milliards de FCFA exécutés.
Finances: les recettes des collectivités territoriales en 2015 estimées à 181,32 milliards de FCFA. 62% mobilisés (Conseil des ministres).
Football: la saison 2017-2018 du «Fasofoot», championnat national, débute ce vendredi 20 octobre. 
Justice: le MBDHP appelle à une marche le 4 novembre 2017 pour réclamer le jugement des dossiers de l'insurrection et du putsch.
Kenya : une membre de la commission électorale démissionne, en accusant ses collègues de partialité.

POLITIQUE

En marge de la journée mondiale de lutte contre la désertification, le gouvernement burkinabè a tenu à rendre hommage au secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification, feu Hama Arba Diallo, à travers un baptême de rue.  L’avenue de l’Olympisme, située au secteur 7 de la ville de Ouagadougou en face du Stade du 4 août, est désormais baptisée «Avenue Hama Arba Diallo». La cérémonie a eu lieu ce jeudi 15 juin 2017 en présence des autorités politico-administratives.


Né le 23 mars 1939, Hama Arba Diallo a été un fonctionnaire international. Après des études aux Etats-Unis, il avait intégré le système des Nations-Unies et avait représenté le Burkina dans de nombreux pays (Nigeria, Chine, États-Unis) avant de rejoindre le siège de l’ONU. Il y officiait en tant que secrétaire exécutif de la Convention sur la lutte contre la désertification, avant de démissionner, en 2007.

On se rappelle que lors d’une manifestation de l’opposition politique au Burkina, c’est lui qui avait brandi le carton rouge contre Blaise Compaoré pour lui rappeler que son mandat prenait fin en 2015. Il a tiré sa révérence à 75 ans dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2014 des suites d’une courte maladie.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Les députés démissionnaires du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) doivent purement et simplement rendre leur mandat et quitter le parti.

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé