Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola

POLITIQUE

Ceci est la réaction de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder, un regroupement de partis politiques de l’opposition) à la décision du Conseil constitutionnel déclarant non conformes à la Constitution les articles 21 et 33 de la loi n°20-95/ADP du 16 mai 1995 portant composition et fonctionnement de la Haute Cour de Justice et procédure applicable devant elle.


« Le 9 juin 2017, le Conseil constitutionnel a rendu la Décision n°2017-013/CC aux termes de laquelle il a déclaré non conformes à la Constitution les articles 21 et 33 de la loi n°20-95/ADP du 16 mai 1995 portant composition et fonctionnement de la Haute Cour de Justice et procédure applicable devant elle, modifiée par la loi n°17-2015/CNT du 21 Mai 2015.

La CODER se réjouit de cette victoire du droit. En effet, même si cette décision ne répond pas à toutes les questions en débat, elle aura pour conséquence inéluctable la relecture de la loi afin de la rendre conforme à notre Constitution. Aussi osons-nous espérer que si relecture il y a, elle devra se faire dans la sérénité et avoir pour objectif de purger la loi modificative n°17-2015/CNT du 21 Mai 2015 de toutes ses incongruités.

Cependant, nous restons perplexes quant à l'irrecevabilité opposée aux recourants qui se sont prévalu de leur qualité de citoyen, irrecevabilité qui demeure à ce jour incompréhensible au regard des dispositions de l’article 175 alinéa 2 de la Constitution.

C’est pour cela que la CODER invite les professionnels du droit et la société civile attachée aux valeurs républicaines à s'investir pour que notre pays respecte ses engagements internationaux et emprunte résolument les chemins de l’État de droit. C'est à cette condition que notre système judiciaire pourra être indépendant, impartial et équitable.

Par ailleurs, le 17 juin prochain, la CODER organise à Ouagadougou un Panel sur le processus démocratique du Burkina Faso de 1960 à nos jours.
Elle invite en cette occasion le peuple burkinabè, surtout dans sa frange jeune, à manifester son intéressement au renforcement de l’État de droit.
Enfin, fidèle à ses idéaux de paix et de réconciliation nationale, la CODER en appelle à l’instauration du dialogue inclusif entre les acteurs politiques afin de discuter des vraies questions de remise de la Nation au travail.

JUSTICE - RECONCILIATION – PAIX »

Fait à Ouagadougou, le 14 juin 2017
Pour la CODER
Son Président
Rasmané OUEDRAOGO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé