Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018
Filière coton: le gouvernement burkinabè va injecter plus de 14 milliards de F CFA «pour sauver la filière»
Burkina: le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS), revendique l’assassinat du maire de Koutougou 
Culture: La 2e édition des Nuits du Djongo se tiendra du 4 au 6 mai prochain à Pô et à Tiébélé
Sénégal: six mois de prison ferme pour l’élu d’opposition Barthélémy Dias (RFI)

POLITIQUE

Parmi les communications orales qui ont été faites au conseil des ministres de ce 17 mai 2017, il y a l’affaire de la disparition de 400 millions FCFA au niveau du Fonds d’entretien routier et qui a été révélé par le journal Le Reporter. Le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, qui a confirmé l’affaire, s’est exprimé sur le sujet.

Il a indiqué que la Cour d’appel de Ouagadougou a condamné le Fonds d’entretien routier à payer plus de 401 millions de FCFA à la Société générale Burkina Faso ex SGBB. «Conformément aux dispositions de l’acte uniforme relatif à la procédure de recouvrement forcé, le Fonds avait l’obligation de déclarer les avoirs qu’il détenait pour le compte d’une entreprise avec laquelle il était en relation. Ne l’ayant pas fait, la Cour d’appel a estimé que le Fonds a manqué à cette obligation», a expliqué le ministre. Selon lui, ce sont des faits qui remontent au 1er juillet 2015 et que la Cour d’Appel de Ouagadougou a estimé comme des manquements graves parce qu’il s’agit d’une saisie attribution que la société générale a fait auprès du Fonds.

Il a ajouté que l’affaire a été portée à sa connaissance par le Président du conseil d’administration (PCA) du Fonds d’entretien routier le 16 février 2017. « Le PCA m’a indiqué que le conseil d’administration qui s’était tenu le 14 mars a examiné le dossier et a demandé de situer les responsabilités, lesquelles ont été situées au niveau de la direction financière et comptable du Fonds», a précisé le ministre des infrastructures. Le PCA, le DG et l’avocat conseil du Fonds ont examiné le dossier et ont décidé de licencier le directeur financier et comptable, le 20 mars 2017. « C’est donc une affaire que je confirme et elle a été traitée sur le plan disciplinaire par le Fonds d’entretien routier », a conclu M. Bougouma.

Source : DCPM/MCRP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé