Aujourd'hui,
URGENT
USA: Le célèbre basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère. Il était âgé de 41 ans.
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»

POLITIQUE

Le Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité, Simon Compaoré a présidé la cérémonie d’ouverture de la formation des unités Anti-Banditisme et terrorisme, le mardi 09 mai dans une des salles de conférence de l’ABMAQ à Ouagadougou.


Cette formation entre dans le cadre du renforcement de la sécurité et de la protection civile à travers notamment le banditisme et le terrorisme. Elle a été initiée par le Ministère de la sécurité avec l’appui financier de l’Union Européenne(UE) et l’appui technique du Programme d’Appui à la Sécurité Intérieure du Burkina Faso (PARSIB). La formation des unités mixtes d’intervention ABT (Police, Gendarmerie) vise le renforcement des capacités d’intervention, spécifiquement pour améliorer la réponse aux actes terroristes et à une meilleure gestion et intervention en cas de crise.

Le Ministre d’Etat, Simon Compaoré a salué la prompte réaction de l’Union Européenne et du PARSIB face à sa requête d’accompagnement. Aux Gendarmes et Policiers bénéficiaires de cette formation, il a laissé entendre : « Cette série de formation devra donc vous permettre d’être opérationnels en tout temps. D’une part en période de stabilité, vous serez chargés de soutenir les dispositifs policiers de la routine dans la lutte contre le banditisme et le terrorisme à travers la prévention de la commission des infractions dans la ville de Ouagadougou et les villages environnants. D’autre part, en situation de crise, vous aurez en charge entre autre de prendre les premières mesures pour sécuriser les lieux et appuyer les unités spécialisées dès leur arrivée sur le site ».

DCPM Sécurité

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé