Aujourd'hui,
URGENT
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)

POLITIQUE

Un arrêté du gouverneur de la région du Sahel restreint la circulation des engins à quatre et deux roues dans quatre localités du nord du Burkina Faso confronté à des attaques de djihadistes.

« La circulation des véhicules à quatre roues, des motos à deux roues, des tricycles et des vélos est formellement interdite dans la bande frontalière comprise entre la frontière du Mali et du Niger au Nord et la ligne délimitée par les localités de Titabé, de Seytenga, de Falangountou et de Tin-Akoff de 17 heures du soir à 6 heures du matin », indique le texte parvenu à Fasozine. La restriction frappe aussi les villes et villages situés dans cette bande aux mêmes horaires. Les ambulances elles doivent présenter un laisser-passer et un ordre de mission.

Certaines localités du nord avaient déjà fait l'objet de restriction de circuler après des cas d'attaques terroristes qui ont causé la mort de près de 80 personnes depuis le début de l'année 2016.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé