Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

POLITIQUE

Youssef Chaheb, Premier ministre tunisien, séjourne depuis l’après-midi du mardi 4 avril 2017 au Faso. Durant 48 heures, le chef du gouvernement tunisien et la délégation qui l’accompagne porteront un regard particulier sur les relations qui existent entre le Burkina Faso et la Tunisie.


Sur le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou, une délégation gouvernementale avec à sa tête le Premier ministre, Paul Kaba Thieba est venu accueillir la forte délégation tunisienne, conduite par Youssef Chaheb, Premier ministre de la Tunisie. Pour celui-ci, il s’agit là d’une visite d’amitié, au cours de laquelle les échanges porteront sur les questions d’ordre politique et économique. 

Ce déplacement de Ouagadougou, s’inscrit surtout dans le cadre de la redynamisation des relations entre le Burkina Faso et la Tunisie. C’est la raison pour laquelle, explique le chef du gouvernement tunisien, il est accompagné  par «une délégation ministérielle importante et une centaine d’hommes d’affaire tunisiens». Ces hommes d’affaires sont là pour développer des liens économiques et commerciaux avec leurs homologues du Burkina Faso.

Pour sa part, Paul Kaba Thiéba a salué cette présence remarquée de la délégation venue de Tunis. Aux dires du Premier ministre burkinabè, cette rencontre va permettre d’échanger aussi bien sur les questions politiques et diplomatiques, que sur les questions de renforcement de liens économiques. «Nous espérons que cette forte présence d’hommes d’affaires tunisiens va augurer un renforcement substantiel des relations économiques entre nos deux pays, car c’est ce à quoi nous travaillons», précise Paul Kaba Thiéba. 

C’est également le souhait exprimé par Youssef Chaheb, qui soutient qu’en termes de coopération, il y a beaucoup d’éléments positifs qui ont eu lieu les derniers mois, comme l’ouverture de l’ambassade tunisienne à Ouagadougou. Chose qui selon lui, témoigne de la volonté politique de son pays  pour aller vers son environnement africain. «Nous pensons que les relations entre la Tunisie et le Burkina peuvent vraiment se hisser à un niveau beaucoup plus important en matière d’échanges, d’assistance technique, de renforcement de capacités, d’investissements, d’échanges commerciaux», a déclaré le Premier ministre tunisien. 

Avant de se retirer en compagnie de son hôte, Paul Kaba Thiéba a tenu à rappeler que ces relations dont il est question ici, sont appelées à se renforcer et à se développer.  Afin de joindre l’acte à la parole, une séance de travail aura lieu dans la matinée de ce mercredi 5 avril 2017. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé