Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango (86 ans) s’est éteint mardi, de suite de Coronavirus.
Coronavirus: le Niger a enregistré jeudi 19 mars 2020 son premier cas d'infection (ministère de la Santé du Niger). 
Coronavirus: le parlement burkinabè suspend les plénières à l'hémicycle jusqu'au 1er avril 2020.         
Covid-19: une quinzaine de députés français sont contaminés à ce stade. Ce chiffres est peut-être sous-estimé. 
Coronavirus: le Bénin enregistre son premier cas: un Burkinabè arrivé au Bénin le 12 mars 2020.
Covid-19: les syndicats suspendent la marche meeting du 17 mars, mais maintiennent la grève générale du 16 au 20 mars. 
Coronavirus: 15 cas avérés détectés au Burkina Faso à la date du 15 mars 2020 (ministère de la Santé). 
Covid-19: le gouvernement ferme les écoles du Burkina du 16 au 31 mars 2019. 
Mali: la Canadienne Edith Blais et l’Italien Luca Tacchetto enlevés au Burkina Faso en 2018 retrouvés vivants près de Kidal (Minusma). 
Coronavirus: un troisième cas avéré au Burkina Faso, 7 prélèvements en attente de résultats (ministre de la Santé)

POLITIQUE

Le commissaire du gouvernement a prononcé ce mardi 4 avril 2017 ses réquisitoires contre les 21 accusés dans l’affaire de l’attaque de la poudrière de Yimdi. Il a demandé 20 ans de prison ferme contre le sergent-chef Aly Sanou, présumé cerveau de l’attaque, et le sergent Ollo Stanislas Sylvère Poda.


Pour le fait de complot militaire donc, le procureur militaire a requis une condamnation ferme contre 15 accusés. Les condamnations requises vont de 20 ans à 10 ans de prison ferme pour les 15 qui sont poursuivis pour complot militaire entre autres.

Du complot militaire
Il a ainsi requis 20 ans de prison ferme pour le sergent-chef Aly Sanou et le sergent Ollo Poda Stanislas Sylvère. Ensuitel le parquet a réclamé une condamnation ferme de 15 ans contre le sergent Abdoul Nafion Nébié, les caporaux Desmond Toé, Hamidou Drabo, le soldat de 2e classe Seydou Soulama, les soldats de 1re classe Abou Ouattara et Ollé bienvenue Kam.

Et contre les soldats de 2e classe Aboubakren Ould Hamed, Handi Yonli et Youssouf Traoré, le sergent Salif Couldiaty, les soldats de 1re classe Djimaldine Napon, Hamado Zongo et Boureima Zouré, le commissaire du gouvernement a requis 10 ans d’emprisonnement ferme.

De la désertion en temps de paix
Outre cela, le procureur a requis une peine d’emprisonnement ferme de trois ans pour les faits de désertion à l’étranger en temps de paix contre le caporal Issaka Ouédraogo, les sergents-chefs Roger Koussoubé, Laoko Mohamed Zerbo et l’adjudant Kossé Ouékouri.

Complicité de vol aggravé et recel de malfaiteurs
Contre le soldat de 1re classe Salfo Kosporé, il a requis trois de prison ferme pour les faits de complicité de vol aggravé. A l’encontre du seul civil de l’affaire, Sabkou Yago, il a requis une condamnation ferme de deux ans pour recel de malfaiteurs. Après les réquisitoires, le tribunal a donné la parole aux avocats de la défense pour leurs plaidoiries. Après les plaidoiries, le tribunal se retirera pour délibérer sur le sort de l’ensemble des 21 accusés. Le verdict pourrait donc tomber ce mercredi 5 avril.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Lors d'un échange direct avec les femmes venues des 13 régions du Burkina le 8 mars 2020 à Ouagadougou, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que le prochain gouvernement sera composé de 30% de femmes. Selon vous, c'est une décision:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé