Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Le Collectif pour un peuple uni (CCPU) demande au peuple burkinabè de prendre conscience de la situation qu’il vit et la jeunesse en déperdition, à prendre aussi conscience de son avenir. Pour les municipales complémentaires à venir, le CPPU invite la Ceni à une révision générale de la liste électorale pour plus de transparence. Le Comité était face à la presse ce mercredi 29 mars 2017 à Ouagadougou.


Selon le coordonnateur général du CPPU, Abdallah Bafa Ben Aziz Ouattara, le message de cette sortie médiatique est d’interpeller réellement le peuple à prendre conscience de la situation qu’il vit. Aussi, poursuit-il, l’autre objectif de cette conférence de presse est d’appeler la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à réviser la liste électorale et de travailler sereinement dans l’impartialité pour les échéances à venir et «ne pas être partisane comme l’ancienne équipe», dit-il.

«Nous appelons tout Burkinabè de n’importe quel bord et/ou de la diaspora à s’y mettre pour sauver ce beau pays et nous les invitons à une révolution des urnes pour les échéances électorales à venir et à consacrer le vote des uns et des autres aux idées et non au ventre. Nous voulons encourager aussi les candidatures indépendantes tout simplement parce que la confiance est rompue entre le peuple et la classe politique que ce soit de la mouvance, de l’opposition et de la majorité présidentielle», a soutenu le coordonnateur général.

Aux syndicats de tous les bords, M. Ouattara leur demande à s’unir car, ils ont un pouvoir inestimable et ce pouvoir peut amener réellement à changer la donne pour les échéances à venir plutôt que les grèves à répétition qui ne peuvent pas changer les conditions de vie des travailleurs. Par ailleurs, la société civile et l’ensemble de toutes les OSC ont été interpellées à prendre leur «bâton de pèlerin» pour sensibiliser le peuple burkinabè pour des votes utiles afin de «sanctionner ce régime en place» a conclu le coordonnateur général du CPPU.
Ylkohanno Somé

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir