Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

Alioun Zanré, le procureur militaire

POLITIQUE

Le procès des militaires présumés impliqués dans le dossier de l’attaque en 2016 de la poudrière de Yimdi s’est ouvert ce 28 mars à Ouagadougou.


Comparaissent le sergent Sanou Aly et 21 autres, accusés de complot militaire, désertion à l’étranger en temps de paix, détention et port illégal d’armes et de munitions de guerre etc. Parmi les accusés, figurent un civil, Sabkou Yago. Le soldat de première classe Albert Gounabou est lui en fuite. Dès l’ouverture et après l’appel nominatif des accusés, deux avocats et quatre accusés ont demandé la nullité des poursuites.

En rappel, le dépôt d’armes de Yimdi, situé à la sortie ouest de Ouagadougou, a été attaqué très tôt vendredi 22 janvier 2016, vers 4 heures du matin, par des anciens éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). L’attaque n’a pas fait de victimes mais un blessé. Des ratissages dans un village voisin de Yimdi et au quartier Kourittenga de Ouagadougou avaient permis de mettre la main sur 11 personnes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir