Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Djibril Bassolé serait malade depuis quelques temps et sa situation sanitaire nécessiterait son évacuation, selon ses avocats citant son médecin traitant à Ouagadougou. Il souffrirait de problèmes cardiaques et le plateau technique sur place ne permettrait pas la prise en charge adéquate de sa pathologie.


L’inculpé s’est prononcé sur le sujet mardi via Facebook, sur sa page officielle. Dans ledit message, il a demandé à la justice militaire de lui permettre de se soigner. Et à l’endroit de ceux qui craindraient qu’il profite de son évacuation hors du pays pour se dérober de la justice, il a dit ceci : « Je précise à tous ceux qui craignent que j'en profite pour me soustraire à la justice que je n'ai pas pour habitude de me défiler. Je suis le premier à vouloir que la vérité soit établie. Je ferai face à mes responsabilités et, à tous ceux qui se cachent derrière la justice militaire, je leur demande d'en faire autant ».

Le général Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères,  est incarcéré depuis septembre 2015 à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca) dans le cadre de l’enquête sur le putsch manqué de l’ex Régiment de sécurité présidentielle contre les autorités de la Transition en septembre 2015. Il est poursuivi entre autres pour haute trahison et collusion avec des ennemis extérieurs.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir