Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

©Dr

Après un mois de pause,  l'opposition politique a animé son traditionnel point de presse ce mardi 17 septembre 2019 à son siège à Ouagadougou. Quatre sujets d'actualité étaient à l'ordre du jour. Aristide Ouédraogo du FPR et Adama Séré du RDEBF étaient les principaux orateurs du jour.

©Dr

Candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2020, Kadré Désiré Ouédraogo était dans la commune rurale de Komsilga le samedi 14 septembre 2019 où il a tenu une assemblée générale. Il s’agissait pour lui de prendre contact avec les populations pour leur expliquer le sens de son engagement.

image d'archives

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo a réagi hier lundi 16 septembre sur la marche de l’Unité d’action populaire dispersée par les forces de l’ordre.  Pour le ministre d’Etat, les deux activités prévues par les initiateurs étaient illégales et l’Etat n’a fait que prendre ses responsabilités. 

image d'archives

Ceci est un communiqué de presse de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) faisant la synthèse de leur 2e session ordinaire de l’année 2019 du secrétariat exécutif national tenue le 14 septembre dernier.

image d'archives

La Nouvelle alliance du Faso  a affirmé le vendredi 13 septembre, que si le général Djibrill Bassolé, condamné en début septembre à 10 ans de prison fermes, «meurt, ce serait un assassinat politique prémédité», car il a besoin d’une évacuation sanitaire en Turquie. Une dépêche de l'AIB.

La manifestation organisée par l’Unité d’action populaire (UAP) qui regroupe à la fois des organisations syndicales et des organisations de la société civile a été maintenue malgré son interdiction par la mairie de Ouagadougou. Si la manifestation a pu avoir lieu dans les autres régions du pays selon les propos de Bassolma Bazié l'un des leaders de l'unité, les manifestants à Ouagadougou ont été gazés par les forces de sécurité à l'aide de gaz lacrymogène. On dénombre une dizaine de blessés parmi les marcheurs.

©Dr

Le sommet extraordinaire de la Cédéao élargit au Tchad et à la Mauritanie consacré à la lutte contre le terrorisme s’est achevé hier samedi 14 septembre 2019 à Ouagadougou. Outre l’appel à la mutualisation des forces contre le terrorisme dans la région, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’espace Cédéao ont adopté un plan de lutte contre le terrorisme d’un montant d’un milliard de dollars Us soit environ 596 milliards de FCFA.

©présidence du Faso

Quand l'heure de défendre la raison de vivre arrive, toute autre raison, notamment de non réaction n'a plus droit de cité. Il est vrai que la bourrasque du terrorisme s'est levée mais elle ne résistera pas et ne survivra jamais face à la force commune et à la volonté manifeste de plus de 300 millions d'âmes. C’est dans cette optique et dans le but de contrer l’hydre terroriste que les chefs d'Etat ou de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se sont réunis ce samedi 14 septembre 2019 à Ouagadougou dans le cadre d'une session extraordinaire.

©présidence du Faso

Le président du Faso, président en exercise du G5 Sahel, Roch Marc Christian Kaboré et le président du groupe de la Banque africaine de Développement (BAD), Akinwumi Adesina ont animé un point de presse à l’issue de la rencontre entre les chefs d’Etat du G5 Sahel et le président de la BAD sur l’initiative « Desert to Power ». Les cinq chefs d’Etat ont approuvé l’initiative et félicité le groupe de la BAD.

©Ambassade de Chine au Burkina

Le mardi 10 septembre 2019, l’Ambassade de la République populaire de Chine au Burkina a organisé, en collaboration avec le Ministère de l’énergie du Burkina, un séminaire sur le parcours de l’énergie en Chine. Cette rencontre qui a vu la participation effective de l’Ambassadeur de Chine au Burkina et du Ministre de l’énergie se voulait un cadre d’échange et de partage d’expériences entre professionnels de l’énergie des deux pays pour de meilleures perspectives.

©SIG

En prélude au Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cédéao sur le terrorisme, élargi au Tchad, au Cameroun et à la Mauritanie, le Conseil de la médiation et de sécurité, tient ce jeudi 12 septembre 2019, une session extraordinaire à Ouagadougou sur le terrorisme.

image d'archives

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur « le délitement silencieux du système de santé du Burkina Faso ». Le parti d’opposition invite le gouvernement à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé