Aujourd'hui,
URGENT
esclavage de migrant: la Libye exprime "son refus catégorique et condamne fermement ce genre de pratique inhumain" 
Burkina Faso: Ousmane Guiro (ex Dg des Douanes) convoque l’Etat burkinabè devant la Cour de justice de la Cédéao (AIB)  
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 

Lors d’une réunion tenue le 10 octobre 2017, les partis politiques membres du Cadre de concertation du Chef de file de l’opposition ont apporté leur soutien à l’Union pour le progrès et le changement, secouée par une crise interne. 

Voici la réaction du Balai citoyen, organisation de la société civile, devant la liberté provisoire accordée à l’ancien ministre des Affaire étrangères, Djibril Bassolé, détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour son implication présumée dans le coup d’Etat de l’ex RSP contre les autorités de la Transition en septembre 2015.

Djibril Bassolé, bénéficie d’une liberté provisoire depuis ce mardi 10 octobre 2017, a appris Fasozine de sources proches de l’ancien ministre des Affaire étrangères.

Voici le communiqué conjoint qui sanctionne la visite effectuée les 9 et 10 octobre 2017 au Burkina Faso par Patrice Talon, le président du Benin.

La ligue des jeunes du Burkina Faso (LJB) a organisé une conférence de presse ce lundi 9 octobre à Bobo pour annoncer le programme des festivités de 7 années d’existence. Ces festivités auront lieu le 15 octobre 2017, date qui coïncide avec les 30 ans de disparition de Thomas Sankara. Mais assez vite cette conférence de presse a pris la tournure réquisitoire contre Nana Tibo, le président du Rassemblement démocratique et populaire, qui avait annoncé le 8 octobre dernier à Bobo le retour de l’ancien président Blaise Compaoré. «Que Nana Tibo et sa bande sachent que la LJB est déterminée à barrer la route par tous les moyens à leurs agissement», prévient Eloi Savadogo, président de la LJB.

Des militants à la base de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont réagi ce mardi 10 octobre 2017 face à ce qu’ils qualifient de «trahison de 13 députés du parti». Très remontés, les animateurs de la conférence de presse du jour disent entreprendre des stratégies pour récupérer leurs mandats.

A l’occasion de la 106è fête nationale de la République de Chine (Taïwan), les Taiwanais vivant au Burkina Faso se sont retrouvés, le temps d’une soirée, pour célébrer l’évènement ce lundi 9 octobre 2017 avec leurs hôtes du pays des Hommes intègres. A l’occasion, l’ambassadeur Cheng-Hong Shen a dressé un «bilan satisfaisant» de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Le président de la République du Bénin, Patrice Talon, séjourne depuis ce lundi 9 octobre 2017 à Ouagadougou pour une durée de 24 heures, dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail. Il a été accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré est sorti de son silence ce lundi 9 octobre 2017. Il a réagi pour la première fois sur la récente démission de 13 députés du groupe parlementaire de l’UPC. Pour le responsable du parti du lion, l’UPC ne cédera pas « à la panique et à la précipitation » car ce qui est arrivé découle d’un projet « funeste » de déstabilisation du parti ourdi par le parti au  pouvoir avec en perspective la campagne électorale de 2020. 

Le pré-forum sur la sécurité a débuté ce lundi 9 octobre 2017, à Ouagadougou. La cérémonie d'ouverture de cette rencontre de deux jours a été présidée par le ministre d'État, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré.

Le retour de l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré, c’est pour le 14 décembre prochain. Foi du président du Rassemblement démocratique populaire, Nana Tibo, qui était à Bobo-Dioulasso ce dimanche 8 octobre 2017 où il a organisé une conférence de presse pour revendiquer le retour de tous les exilés politiques du Burkina Faso, en commençant par l’ex-président Blaise Compaoré. Mais à peine a-t-il terminé sa conférence de presse qu’un groupuscule de jeunes l’a suivi à son hôtel, pour exiger de lui qu’il quitte la ville immédiatement. Nana Tibo a simplement obtempéré.

Après sa démission du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement, les députés «frondeurs» étaient face à la presse ce dimanche 8 octobre 2017 à l’Assemblée nationale. Daouda Simboro, nouveau président du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement/Renouveau démocratique (GP/UPC-RD), et ses douze camarades, réaffirment leur appartenance au parti du lion et comptent insuffler un nouveau souffle démocratique en son sein.