Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

Par cette déclaration, le Cardinal Philippe Ouédraogo invite l'ensemble des chrétiens à prier pour la paix au Burkina Faso après l'attaque terroriste du 2 mars 2018 qui a fait 8 morts et 80 blessées. Pour l'archevêque de Ouagadougou, face à cette violence inhumaine, notre « Kalachnikov de riposte, c’est prioritairement la prière de Dieu ».

Les présidents Mahamadou Issoufou et Faure Gnassingbé ont fait le déplacement de Ouagadougou ce lundi 5 mars 2018 pour exprimer leur compassion et témoigner leur solidarité au peuple Burkinabè.

Le président du CDP, Eddie Komboigo

Arrêt prématuré, à Bobo-Dioulasso, des premières journées parlementaires du Congrès pour le Démocratie et le Progrès (CDP) ce vendredi 02 mars 2018.  Et pour cause, la double attaque terroriste dont a été victime le Burkina Faso à Ouagadougou ce même jour.

Après l’attaque du 2 mars 2018 qui a couté la vie à 8 militaires burkinabè, le ministre en charge de la Femme, Laurence Ilboudo / Marshall appelle les femmes à célébrer le 8-Mars, fête de la femme, dans la sobriété et le recueillement.

Ce communiqué du chef d'Etat-major particulier de la présidence du Faso explique les circonstances dans lesquelles un homme a été abattu dans la nuit du 3 au 4 mars 2018 par la garde présidentielle.

La coalition djihadiste active dans le nord du Mali, Nusrat al-Islam wal-Muslimin a revendiqué les attaques qui ont secoué la capitale burkinabè le vendredi 2 mars dernier. Dans un message envoyé au site mauritanien Alakhbar, la coalition djihadiste a affirmé avoir agi en réponse à la mort de plusieurs de ses leaders dont le chef djihadiste Mohamed Hacen Al-ançari dans un raid de l’armée française dans le Nord mali. Face à cette barbarie qui a fait 16 morts dont 8 assaillants et 80 autres blessées, certains Burkinabè appellent à l’unisson. Il s’agit notamment de Hervé Ouattara président du mouvement Citoyens Africains pour la renaissance et représentant du Front Anti CFA au Burkina Faso et de Me Arouna Savadogo, président du Tocsin joint au téléphone par Fasozine.

Une délégation gouvernementale conduite par le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba et les responsables des forces de défense et de sécurité ont rendu visite ce samedi 3 mars 2018 aux personnes blessées à l’issue des attaques terroristes du vendredi 2 mars dernier.

Nusrat al-Islam wal-Muslimin, la coalition djihadiste active dans le nord du Mali, a revendiqué les attaques qui ont secoué vendredi la capitale burkinabé, Ouagadougou, selon le site mauritanien généralement bien renseigné, Alakhbar.

Ce samedi 3 mars, soit le lendemain de l’attaque terroriste de l’Etat-major général des armées, le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et les responsables de l’armée se sont rendus au lieu de l’attaque afin de constater de visu les dégâts causés par « les forces du mal ».

Dans cette déclaration, l'Union européenne exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes de l’attaque terroriste du 2 mars 2018 à Ouagadougou. L’UE exprime son entière solidarité au gouvernement ainsi qu'à l'ensemble du peuple burkinabè, sa détermination à appuyer le Burkina Faso ainsi que les Etats de la région dans leur lutte contre le terrorisme, au niveau national ainsi que dans le cadre du G5 Sahel et de sa force conjointe.

Le vendredi 2 mars, l’ambassade de France a été la cible d’une attaque terroriste en simultanée avec l’Etat-major général des armées du Burkina Faso. Lors d’une visite sur le lieu d’attaque d’une délégation gouvernementale burkinabè conduite par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba ce samedi 3 mars 2018, le diplomate français a réaffirmé la volonté de son pays de rester aux côtés du Burkina Faso pour  lutter contre ce phénomène.

Dans ce communiqué, le chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, tout en saluant la bravoure des forces de défenses et de sécurité a invité le peuple burkinabè à affronter le terrorisme dans l’unité.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé